Disparition de Jacques Choquette: un suspect accusé de meurtre

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Disparition de Jacques Choquette: un suspect accusé de meurtre
Jacques Choquette a été vu pour la dernière fois le 3 novembre 2016. Le père de deux enfants a quitté son domicile de la rue Georges-Cros vers 18h à bord de son véhicule pour se rendre à un rendez-vous; il n'a jamais été revu par la suite. (Photo : (Photo: Gracieuseté-Robert Choquette))

DISPARITION. Rebondissement dans l’affaire de Jacques Choquette, manquant à l’appel depuis deux ans. L’individu jusqu’ici soupçonné d’avoir joué un rôle dans la disparition du Granbyen, Stéphane Blanchard, a été formellement accusé de meurtre prémédité ce matin au palais de justice de Granby.

L’homme appréhendé le 7 novembre dernier en soirée à son domicile de Granby avait d’abord comparu, le lendemain, pour des accusations d’entreposage illégal d’une arme de feu et de possession de cannabis dans le but d’en faire le trafic; ce dernier avait d’ailleurs plaidé non-coupable. Or, voilà qu’une nouvelle accusation de meurtre prémédité s’est ajoutée mardi matin au dossier de celui qui est bien connu des milieux  policiers. Au moment d’écrire ces lignes, on ignorait toutefois les détails entourant ce nouveau chef d’accusation.

Rappelons que le 3 novembre 2016, l’entrepreneur de 51 ans  a quitté son domicile de la rue Georges-Cros vers 18h à bord de son véhicule; M. Choquette  précise alors à sa conjointe qu’il doit se rendre à un rendez-vous d’environ une heure. Celui-ci n’a jamais été revu par la suite. Son véhicule, une Mercedes C300 immatriculée M56 MBM, a été retrouvé incendié le lendemain sur le rang Petit 6, à Saint-Valérien-de-Milton.

Le frère du disparu, Robert Choquette, a toujours été convaincu que son frère avait été victime d’un homicide. Celui-ci a d’ailleurs effectué à plusieurs reprises des sorties dans les médias locaux,  désirant que son corps soit retrouvé. Précisons que ce dernier a d’ailleurs livré une entrevue au GranbyExpress à l’occasion du deuxième anniversaire de la disparition.

Stéphane Blanchard, 36 ans, demeure détenu. Il sera de retour en cour le 17 janvier prochain.

Partager cet article