Surmonter les embûches avec Alex Harvey

Photo de Vincent Lambert
Par Vincent Lambert
Surmonter les embûches avec Alex Harvey
Le fondeur retraité Alex Harvey présentera une conférence le 10 juin prochain au Complexe sportif Artopex de Granby. (Photo : Gracieuseté- Dustin Satloff)

ÉVÉNEMENT. Le Complexe sportif Artopex a frappé un grand coup. Il recevra dans ses installations le 10 juin prochain, dès 19h, la visite du fondeur retraité Alex Harvey, qui présentera une conférence sur la persévérance et la poursuite de ses rêves à quelque 500 personnes de la région, dont la majorité sera des élèves du secondaire de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC).

Bien avant qu’Alex Harvey annonce sa retraite en février, Paul Goulet, directeur général du Complexe sportif Artopex, avait déjà dans sa mire l’athlète olympien. «Ça faisait déjà près de deux mois qu’on travaillait là-dessus, a fait remarquer le principal intéressé. Je ne le cacherai pas, ça a été beaucoup de travail, mais on est très fiers.»

Jean-François Frenette, directeur général de Mercedes-Benz Granby, Carl Morisette, directeur adjoint à la CSVDC et Paul Goulet, directeur général du Complexe sportif Artopex annonçant la venue d’Alex Harvey à Granby.

La conférence que donnera Alex Harvey à Granby sera seulement sa deuxième depuis qu’il a accroché ses skis –l’autre aura lieu en mai du côté de Québec- et aura notamment comme objectif d’encourager les jeunes à bouger, à s’accrocher à l’école et à ne pas abandonner dans les moments plus difficiles.

«C’est ce genre de message que j’essaie de transmettre, a souligné l’Olympien en vidéoconférence.  J’aime beaucoup m’adresser aux jeunes pour qu’ils essaient de trouver la même motivation que j’avais à être athlète et à vouloir devenir le meilleur au monde dans mon sport. Je veux qu’ils transposent cette motivation dans leurs activités comme les arts, les études ou bien la musique.»

Alex Harvey a connu une brillante carrière, mais elle n’a pas toujours été épargnée par les embûches. «Les gens ont souvent entendu parler de moi pour mes podiums ou mes victoires, a raconté l’athlète. Par contre, ils n’ont pas souvent entendu parler des moments où ça a été plus difficile en raison de blessures ou de contre-performances. Je veux leur montrer que ce n’est pas toujours facile, même pour moi.»

Lorsqu’il prendra la parole, celui qui étudie en droit parlera de son histoire et de son parcours aux gens sur place et répondra ensuite à leurs questions. «J’aime ça quand les gens me posent des questions centrées sur leurs intérêts; ça rend les choses plus dynamiques.»

Précisons que l’événement tenu par le Complexe sportif Artopex sera offert gratuitement à la population grâce à la participation de plusieurs partenaires.

«Mobiliser les acteurs socio-économiques de Granby et de la région est au cœur de notre mission, particulièrement lorsqu’il est question de promouvoir les modes de vie sains et actifs, a noté Paul Goulet. Nous retirons beaucoup de fierté de nos multiples partenariats qui font une différence au quotidien.»

Une responsabilité collective

La persévérance scolaire touche tout le monde et pour la CSVDC, cette conférence présentée par Alex Harvey est d’une grande importance.

«Pour nous, ça a une dimension tout à fait importante que des gens qui n’œuvrent pas au quotidien auprès des élèves veulent parler de persévérance scolaire», a souligné Carl Morissette, directeur général adjoint de la CSVDC.

«La persévérance scolaire est une responsabilité collective et elle doit se matérialiser dans des gestes concrets. La mobilisation de la communauté est le levier le plus important pour venir à bout du décrochage scolaire. On est très contents de cette initiative.»

Au cours des dernières années, le Complexe sportif Artopex a redistribué plus de 75 000 $ à la CSVDC, entre autres.

Quelque 200 billets pour la conférence d’Alex Harvey seront remis à des élèves de la CSVDC lors de galas méritas notamment. Les autres billets seront remis aux différents partenaires associés à l’événement.

«On souhaite que les jeunes qui sont un peu plus vulnérables puissent entendre parler de persévérance scolaire pour être accrochés et motivés, a confié M. Morissette. Alex Harvey incarne parfaitement le message qu’on veut transmettre et c’est un cadeau du ciel de le recevoir.»

«Si on convainc deux ou trois élèves de continuer, ça aura valu tout ça, a affirmé M. Goulet. On va rayonner bien au-delà de Granby. On veut que l’événement se propage.»

L’année prochaine, le Complexe sportif Artopex pourrait répéter l’expérience avec un athlète comme Patrice Bernier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des