La Croix-Rouge: 80 ans à sécuriser les sinistrés

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
La Croix-Rouge: 80 ans à sécuriser les sinistrés
La Croix-Rouge compte sur le soutien d'une quarantaine de volontaires prêts à intervenir dans la région de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi. L'organisation locale est sous la responsabilité de Marcel et Lucille Whissell et Serge Poulin. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

ORGANISATION. Une famille à la rue à la suite d’un incendie. Des citoyens relogés temporairement en raison d’une crue des eaux. Une intervention majeure lors d’un événement d’une ampleur insoupçonnée. Ces scénarios font partie de la réalité de ces hommes et de ces femmes qui endossent le dossard de la Croix-Rouge. En Haute-Yamaska, ce groupe d’intervenants porte secours à la population en cas de besoin depuis 1939.

Huit décennies à tendre la main à des gens dépourvus de moyens après avoir été victime d’une débâcle. Fidèles à leur mission, des bénévoles de l’organisation n’ont pas manqué de souligner ce haut fait d’armes en cette Journée mondiale de la Croix-Rouge (8 mai).

La petite histoire de la Croix-Rouge a commencé à s’écrire dans le sous-sol de l’église Notre-Dame, à Granby, à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale. Appelées à intervenir auprès de personnes vulnérables, des femmes d’ici s’adonnaient à la confection de pansements et écrivaient des lettres pour les soldats retenus au front. 80 ans plus tard, l’organisation d’une quarantaine de volontaires intervient toujours sur le terrain en Haute-Yamaska et dans Brome-Missisquoi notamment lors d’incendies résidentiels. Seulement l’an dernier, l’organisation a géré plus de 40 appels et soutenu 250 citoyens.

«Ça veut dire que le travail des bénévoles est primordial puisque certaines personnes, sans l’aide de la Croix-Rouge, se retrouveraient dans des situations pénibles», a fait remarquer Lucille Whissell, porte-parole de la Croix-Rouge.

Une si longue présence dans une communauté ne peut se faire sans la collaboration de partenaires. Outre les services incendies de la région, la Croix-Rouge bénéficie du soutien d’une quarantaine de commerces (hôtels, marchés d’alimentation, magasins à grande surface, etc.) pour mener à bien sa mission.

«Je tiens à remercier nos partenaires, nos fournisseurs et particulièrement les bénévoles qui sont là 24 heures sur 24 en tout temps pour répondre aux différentes interventions», a exprimé Mme Whissell.

Notons qu’au cours des derniers jours, des membres du groupe de la Croix-Rouge Haute-Yamaska ont été déployés dans les secteurs de la province durement frappés par les inondations.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des