Un premier championnat du monde de ninjas pour l’équipe Motion

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un premier championnat du monde de ninjas pour l’équipe Motion
Le Motion Parc Évolutif enverra la toute première délégation québécoise de ninjas au Minnesota dans le cadre de ce championnat mondial du UNAA à la fin juillet. Sur la photo, les membres de l'équipe (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

COMPÉTITION. Ils sont âgés entre 9 et 40 ans, aiment se surpasser physiquement, carburent à l’adrénaline et performent devant l’inconnu. Ces 14 athlètes de l’équipe Motion se préparent à vivre toute une aventure: une première présence à l’international au championnat mondial du circuit Ultimate Ninja Athlete Association (UNAA) présenté à Prior Lake, au Minnesota, du 26 au 28 juillet. Un grand pas en avant pour cette jeune communauté soutenue par le Motion Parc Évolutif de Granby.

La folie des ninjas warriors, qui s’élancent d’un obstacle à l’autre le plus rapidement possible, gagne en popularité. Moins d’un an après son lancement, le centre d’amusement; le Motion Parc Évolutif, envoie la toute première délégation québécoise à une compétition à l’étranger. Au Minnesota, pas moins de 150 athlètes du Canada, des États-Unis et d’ailleurs dans le monde sont attendus à ce championnat du UNAA.

«La compétition (au Minnesota) fonctionne avec un système de pointage. Chaque fois qu’on franchit un obstacle, on accumule des points et par la suite, c’est le temps qui vient créer le second classement», a expliqué Patrick Saint-Laurent, copropriétaire du Motion Parc Évolutif.

En grande finale, les athlètes du top 10 de chacune des catégories se mesurent ensuite dans l’espoir de remporter le sacre de grand ninja warrior. Qualifiés depuis avril dernier, les membres de l’équipe Motion mettent toutefois les bouchées doubles à l’entraînement pour s’assurer d’être au sommet de leur forme en juillet prochain. Le rendez-vous hebdomadaire du jeudi se veut l’occasion d’essayer de nouveaux entraînements et obstacles déstabilisants. D’ailleurs, l’équipe Motion compte sur l’expertise des Américains Ernest Greer et Mckinley Pierce, deux réputés ninjas chez les pros classés actuellement au premier rang de la UNAA.

«Chaque jeudi, on fait un entraînement spécial et le but, c’est que les participants touchent à de plus en plus d’obstacles qu’ils n’ont jamais vus ou qu’ils essaient des séquences spéciales. Ça permet de les déstabiliser parce qu’au-delà de la force physique, il y a une grosse partie mentale et d’analyse pour le ninja», a mentionné Patrick Saint-Laurent.

Cloé Racine, l’une des plus jeunes participantes, tentera sa chance chez les 9 ans et moins. «Être un ninja, ça m’apporte un esprit d’équipe qui m’inspire. J’aime beaucoup nos coachs et ils nous aiment. Ils nous poussent à travailler plus fort», a raconté l’athlète.

Financer le voyage

Un voyage en groupe au Minnesota et tous les à-côtés d’une compétition à l’étranger exigeront des sorties d’argent. Pour faire de ce séjour aux États-Unis un succès, Équipe Motion pourra compter sur le soutien de quelques commanditaires. Des activités de financement (vente d’articles promotionnels et de barres énergétiques, pot à dons et une soirée de l’employé d’un jour le 15 juin) viendront compléter le financement du périple des ninjas québécois. «On espère amasser 1000 $ par athlète. C’est la cible qu’on vise», a indiqué Patrick Saint-Laurent.

Ouvert depuis moins d’un an, le Motion Parc Évolutif connaît un essor inespéré. Après avoir organisé sa première sélection régionale ce printemps, voilà que le centre d’amusement effectue sa première percée à l’international. «Dans le marché du ninja, la vibe est bonne.» «On vient de créer l’engouement et les gens suivent avec passion et s’entraînent à fond. On est surpris.»

Selon M. Saint-Laurent, une récolte de quelques médailles serait la cerise sur le gâteau pour les athlètes et leurs supporteurs qui feront le voyage aux États-Unis. «Des podiums? On aimerait ça. Nos athlètes sont bons, mais là-bas, il va y avoir des ninjas qui sont très forts. C’est la crème contre la crème.»

L’équipe Motion

Catégorie 9 ans et moins: Naomie Picard, Florence Landry et Cloé Racine.

Catégorie 11 ans et moins: Emy St-Laurent, Chloé Landry, Ezekiel Gaudreault et Loïk Fortier.

Catégorie 13 ans et moins: Nélian Martel et Vincent Pellerin

Catégorie 16 ans et + amateur: Béatrice Moyen-Sylvestre, Jason Francoeur et Gabriel Nicol.

Catégorie 40 ans et plus: Jonathan Hubert et Éric La Violette.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des