Un nouveau tournant pour le réseau des Haltes gourmandes

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un nouveau tournant pour le réseau des Haltes gourmandes
Le virage 2.0 du réseau des Haltes gourmandes de la Haute-Yamaska sera sous la responsabilité du nouvel agent de développement – volet Haltes gourmandes et marchés publics, Jacques Bouvier. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

AGROTOURISME. La découverte de produits locaux et régionaux à travers le réseau des Haltes gourmandes s’optimisera dans les trois prochaines années. Un nouveau virage entrepris avec le lancement d’un plan d’action 2019-2021 pour mieux promouvoir les perles agroalimentaires de la Haute-Yamaska.

«C’est ici que nous mangeons et buvons le mieux. N’ayons pas peur de le dire et de le faire.» C’est sur ses paroles que le préfet de la MRC de La Haute-Yamaska et maire de Sainte-Cécile-de-Milton, Paul Sarrazin, a donné le coup d’envoi aux Haltes gourmandes 2.0.

Lancées en 2016 par la MRC de La Haute-Yamaska en collaboration avec Commerce Tourisme Granby et région, les Haltes gourmandes comptent aujourd’hui 37 entreprises membres qui animent ce réseau de découvertes agroalimentaires. Déjà bien établi, le circuit pourra se développer davantage grâce à ce plan d’action basé sur cinq axes: communication et promotion, développement du réseau, événementiel, partenariat et formation.

Pour mener à terme ce projet de développement, la MRC a retenu les services de Jacques Bouvier. Récemment embauché, le nouvel agent de développement-volet Haltes gourmandes et marchés publics n’arrive pas en terrain inconnu puisqu’il a notamment participé au lancement du Circuit du paysan dans la Vallée du Haut-Saint-Laurent. .

«Un concept axé sur les haltes gourmandes et la gourmandise, il y en a pas beaucoup. Et puis ça, ça m’interpelle. Je suis un épicurien, je suis un passionné de bouffe et  j’ai travaillé avec des écoles culinaires. J’aime beaucoup ce genre de projet», a confié Jacques Bouvier.

Se considérant comme un gars de terrain, M. Bouvier se promet d’aller à la rencontre des producteurs, artisans et transformateurs participants aux Haltes gourmandes. «Il faut être à l’écoute des producteurs et il faut rendre la destination agréable. On a un potentiel incroyable en Haute-Yamaska.»

Des actions à venir

La promotion du tourisme gourmand auprès de la clientèle locale et touristique et l’intégration de nouvelles entreprises aux Haltes gourmandes passeront donc par la mise en place d’une série d’actions. Une présence accrue sur les réseaux sociaux et le web, un affichage permanent, la création d’une identité visuelle et le développement de partenariats avec les restaurateurs locaux sont parmi les initiatives que l’on retrouve dans le plan d’action 2019-2021 de la MRC.

«Ce qu’on recherchait, c’était une vision qui est commune et globale qui peut être communiquée aux gens tout en participant au développement et au rayonnement du réseau. Avec l’embauche d’une personne ressource, ça permet vraiment beaucoup plus d’aller en profondeur dans les actions proposées par la MRC et Commerce Tourisme Granby et région», a expliqué la codirectrice de Commerce Tourisme Granby et région, Hélène Plante.

Outre la contribution financière de la MRC qui se chiffre à 147 754 $, la réalisation du plan d’action bénéficie aussi d’une aide de 25 000 $ de Commerce Tourisme Granby et région et de 1500 $ de l’UPA Haute-Yamaska. De son côté, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation versera 150 000 $ sur une période de trois ans dans le cadre du programme Territoires: priorités bioalimentaires, volet 2.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des