Record d’inscriptions à l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Record d’inscriptions à l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf
Sur la photo, Bruno Paré, président des Cosmos et de l'International de soccer Jean-Yves Phaneuf de Granby, Érika Arès Saint-Onge, coordonnatrice du tournoi, et Martin Bélanger, coordonnateur général des Cosmos de Granby. (Photo : Sur la photo, Bruno Paré, président des Cosmos et de l'International de soccer Jean-Yves Phaneuf de Granby, Érika Arès Saint-Onge, coordonnatrice du tournoi, et Martin Bélanger, coordonnateur général des Cosmos de Granby. <@CP>(Photo:GranbyExpress-Éric Patenaude)

TOURNOI. Tout va pour le mieux pour l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf de Granby (ISJYPG). À sa 42e édition, le tournoi fracasse un record d’inscriptions avec 396 équipes A et AA sur le terrain, dont 24 clubs défendant les couleurs des Cosmos. La plus grosse cohorte U9 à U16 de son histoire.

Si des organisations en province ont été contraintes d’annuler leur tournoi cet été; faute d’inscriptions, le scénario est tout autre à l’ISJYPG. Après plus de 40 ans, le deuxième plus gros rendez-vous de soccer de la province ne présente pas encore des signes de fatigue. Tellement vrai qu’à la fin juillet, l’événement affichait déjà complet, si bien qu’une centaine d’équipes figure actuellement sur une liste d’attente.

Disputé durant le prochain week-end de la fête du Travail (du 31 août au 2 septembre), le tournoi accueille quatre formations de plus qu’en 2018. Une importante délégation de 5900 athlètes qui se précipitera sur le ballon rond sur l’un ou l’autre des 17 sites de compétition (33 terrains) de la région.

«On est l’un des tournois les plus reconnus au niveau du nombre d’équipes par catégorie. Ça amène un niveau très élevé de compétition. Dans l’une de nos catégories, on note 32 équipes. Pour donner une image, c’est une coupe du monde. C’est bien différent que de se retrouver dans un tournoi avec quatre équipes où le niveau est dilué», a indiqué Bruno Paré, président des Cosmos et de l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf de Granby.

Porté par l’immense popularité, l’ISJYPG n’est toutefois pas à l’aube d’une énième expansion. L’événement aurait atteint son plein potentiel sur le plan organisationnel, soutient M. Paré.

«Au tour de 400 équipes, c’est le maximum qu’on peut accueillir (…). Et ça demande toute une logistique. On est rendu à Saint-Césaire d’un côté et à Waterloo de l’autre côté et jusqu’à Cowansville. Le prochain coup, ça serait quoi? Magog? Ça commence à faire loin», a laissé entendre Bruno Paré.

«Même si on avait plus de terrains à Granby, peut-être qu’on en éliminerait (des terrains) dans nos villes extérieures pour les ramener à Granby. Si on arrive à 450 équipes, il va manquer d’arbitres et ça demande plus de bénévoles», a ajouté Érika Arès Saint-Onge, coordonnatrice du tournoi.

Les meilleurs arbitres

Pour voir au bon déroulement des joutes, l’ISJYPG pourra s’appuyer sur l’expertise de plus de 200 arbitres assignés par Soccer Québec. Une exclusivité pour le tournoi de Granby aux dires de Martin Bélanger, coordonnateur général des Cosmos de Granby.

«C’est une entente que l’on a négociée il y a deux  ans. On a toujours eu de bonnes relations avec la fédération (Soccer Québec). Et le fait que le directeur général de Soccer Québec ait été l’ancien responsable de l’arbitrage en plus d’avoir évolué à notre tournoi, ç’a facilité les démarches», a expliqué M. Bélanger.

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des