Un tour de chant pour Alice

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un tour de chant pour Alice
Ivonne Fuentes chantera des classiques du répertoire espagnol et américain afin de venir en aide à la Maison Alice-Desmarais. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

COMMUNAUTÉ.Tendre la main à l’organisme qui est venu à notre secours. Le 5 octobre prochain, c’est ce que fera l’interprète Ivonne Fuentes qui poussera quelques notes au profit de la Maison Alice-Desmarais; une ressource d’hébergements pour femmes vivant de la violence conjugale.

@R:Ex-bénéficiaire des services de la Maison Alice-Desmarais, Ivonne Fuentes saisit l’importance d’une telle ressource dans sa communauté d’accueil. Sans le soutien des intervenantes, la Granbyenne d’adoption admet qu’elle aurait eu de la difficulté à se sortir de cet environnement toxique qui était en train de ruiner sa vie.

«C’est incroyable toute l’aide que j’ai reçue. Les intervenantes, elles sont extraordinaires. Elles connaissent bien leur travail. Je suis très reconnaissante pour ce qu’elles ont fait pour moi et mes deux filles», raconte Ivonne Fuentes.

Heureuse sur une scène, l’artiste croit bon alors d’orchestrer une soirée musicale, dont les fonds vont servir notamment à défrayer les coûts d’une consultation externe.

Présenté à l’auditorium de l’école secondaire du Verbe Divin à 19h, le tour de chant comprendra quelques classiques du répertoire espagnol et américain.  Ivonne Fuentes rendra, entre autres, hommage à Natalie Cole (Love) et à Ella Fitzgerald (Cheek to cheek).

«Je n’ai pas été capable de chanter pendant près d’un an.» «Le <@Ri>stage<@$p>, c’est ma vie. Je chante encore et je suis tellement fière de moi.»

La Maison Alice-Desmarais mène ses activités 24 heures par jour, sept jours sur sept. L’écoute téléphonique, l’hébergement, l’organisation d’activités de sensibilisation et de prévention sont quelques-uns des services proposés par l’organisme.

Les billets pour le spectacle du 5 octobre sont en vente à la librairie Écolivres (216, rue Principale) et au Café le Barbu (141, rue Principale) au coût de 35 $.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des