Granby Multi-Sports et Vie culture et communautaire: le projet de rapatriement est mort et enterré

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Granby Multi-Sports et Vie culture et communautaire: le projet de rapatriement est mort et enterré
Statu quo dans la gestion et la coordination des activités sportives et culturelles. Granby Multi-Sports et Vie culturelle et communautaire vont poursuivre leur mission respective; tel en a décidé la Ville de Granby. (Photo : GranbyExpress-archives)

MUNICIPAL. Le projet d’intégration de Granby Multi-Sports (GMS) et de Vie culturelle et communautaire (VCC) à l’organigramme de la Ville est mort et enterré. Devant l’impossibilité d’en venir à une entente avec la partie syndicale, la Ville de Granby abandonne l’idée d’offrir un guichet unique pour ses offres sportives et culturelles.

«La Ville de Granby croyait fermement que ce projet porteur et mobilisateur saurait rallier l’ensemble des parties impliquées. Force est de constater aujourd’hui que la vision et la collaboration de nos partenaires syndicaux ne permettent pas de créer cette nouvelle entité dans le climat envisagé par l’envergure d’un tel projet», lit-on dans une note de service émise par la direction générale de la Ville, dont GranbyExpress a obtenu copie.

Lancé par le conseil municipal, le chantier de la réorganisation des loisirs prend ainsi fin après plus de 15 mois de travail.

Avec cette centralisation des services, la Ville de Granby voulait, entre autres, réduire les charges administratives aux bénévoles impliqués.

«On était rendu à faire une mise à jour. On sait que le bénévolat est de plus en plus difficile et rare. Les gens sont souvent intéressés de donner leur opinion et point de vue, mais pas nécessairement de prendre en charge la responsabilité administrative», avait déclaré le conseiller municipal et responsable des activités sportives, Stéphane Giard, au moment de l’annonce des intentions de la Ville en mai 2019.

Pour le conseiller syndical à la CSD, Patrick Phaneuf, c’est plus d’un an de discussions et sept rondes de négociation avec la Ville qui tombent à l’eau.

«On est très déçu du côté syndical surtout qu’on a travaillé 15 mois avec l’employeur pour mener ce projet à terme. La Ville avait même déposé une requête au tribunal (administratif du travail) pour statuer certaines clauses (salaire, ancienneté, intégration des travailleurs) (…). Et on était supposé être en audience aujourd’hui (18 septembre) au tribunal puis au début de septembre, la Ville a décidé de retirer sa requête. Alors on était tout prêt d’une entente ou du moins d’une décision du tribunal sur l’intégration et la fusion des unités syndicales. On est très surpris de l’attitude de la Ville», de conclure le porte-parole de la CSD.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires