Emplois d’été Canada: Shefford totalise 163 postes en pleine pandémie

Par Godlove Kamwa
Emplois d’été Canada: Shefford totalise 163 postes en pleine pandémie
La députée Andréanne Larouche reste fidèle à sa dernière campagne. Elle s’était engagée à faire de la crise du logement une priorité, notamment en ce qui concerne les femmes et les aînés au cœur de son action politique. «Entre les CHSLD et les résidences de luxe, il y a des aînés qui sont entre les deux et qui n’ont toujours pas de logements assez abordables, ils doivent faire des choix difficiles surtout avec la crise», a plaidé l'élue de Shefford. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

RESSOURCES HUMAINES. Pas moins de 83 organismes et entreprises ont offert des emplois à 163 jeunes de la circonscription de Shefford grâce au programme de subventions Emplois d’été Canada.

La députée Andréanne Larouche se réjouit pour les jeunes qui ont bénéficié de cet investissement de près de 632 768 $ durant la pandémie.

«Ça n’a pas été facile cette année, il y’a eu des reports dans les demandes et les annonces, il y a eu des changements au programme sur les banques alimentaires et les fermes», explique la députée bloquiste, satisfaite du résultat final malgré tout.

«Malgré le contexte de la crise, je suis fière d’avoir pu contribuer à la création d’emplois étudiants. Les annonces de cet été ont été bénéfiques tant pour nos organismes et nos entreprises que pour nos jeunes», souligne-t-elle, malgré le poids des mutations sur le déroulement des opérations.

Les changements sont notamment la subvention salariale reversée aux employeurs jusqu’en février 2021, la possibilité d’adapter les projets pour soutenir les services essentiels et embaucher du personnel à temps partiel. Ces modifications ne sont pas sans impact sur les demandeurs.

«Les entreprises et les organismes à but non lucratif, privés et publics dont les demandes ont été retenues ont reçu une réponse plus tardive qu’à l’habitude, ce qui a pénalisé certains d’entre eux», déplore l’élue de Shefford. Elle souligne qu’il n’y a pas eu de bonification dans ce programme en demande pourtant il a subi des ajouts au moment où beaucoup avaient déjà soumis leurs demandes. Andréanne Larouche note cependant que les subventions salariales ont été utilisées à bon escient pour une bonne poignée d’entreprises, notamment dans le parc industriel de Granby. Elle espère cependant que l’année prochaine, «les responsables tiendront davantage compte des priorités locales.»

«Cette année, la priorité était par exemple de nourrir les gens, de fournir les producteurs agricoles qui manquaient de main-d’œuvre, etc.», explique-t-elle, le regard tourné vers les chantiers interrompus en raison de la fermeture du Parlement.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires