Un vent d’optimisme pour le club de gymnastique Les Hirondelles

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Un vent d’optimisme pour le club de gymnastique Les Hirondelles
Une fois entrées dans l'établissement, les gymnastes doivent porter le masque tout en respectant les règles de distanciation physique. (Photo : Club de gymnastique Les Hirondelles)

SPORT. Savoir s’adapter. Une réalité à laquelle la direction du club de gymnastique Les Hirondelles a rapidement ajusté à sa routine durant les derniers mois. Malgré les différents défis rencontrés au passage, le club connait une belle collaboration de la part de ses gymnastes et entraîneurs.

Contrairement à d’autres associations sportives de la région, le club de gymnastique Les Hirondelles garde le cap malgré la pandémie. «Ce qui définit Les Hirondelles, c’est notre adaptation», souligne Marie-Claude Vallée, directrice générale du club. Un ajustement qui s’est concrétisé dès le jour un où l’association a organisé des cours en ligne et même une compétition provinciale virtuelle ce printemps. Ayant rouvert ses portes cet été dans le cadre des camps de jour, la planification de réouverture ne fut pas de tout repos pour l’équipe du Club.  «Il n’y a rien de simple, car on est soumis à quatre protocoles dont celui de la Fédération, des travailleurs, des camps de jour et celui des sports et loisirs. Je passe ma vie à regarder des protocoles, et ça change tout le temps.», explique Marie-Claude Vallée . Suite à de nombreux appels et échanges de courriel avec la Fédération de Gymnastique du Québec (FGQ) et la Santé publique, le club a reçu le feu vert pour accueillir ses 1 000 gymnastes et 100 entraîneurs dans son établissement cet automne.

La collaboration de tous

Avec les nouvelles restrictions sanitaires émises par la Santé publique, l’équipe du Club a dû imposer de nouvelles mesures pour les entraîneurs et gymnastes qui sont toutefois bien accueillis.Reconnu comme un sport individuel où les contacts entre gymnastes se font plus rares, le défi est davantage de diminuer les contacts lors des déplacements et des changements de station dans le gym. «Je lève mon chapeau aux  coachs,  car elles sont capables de désinfecter le gym littéralement aux 25 minutes. C’est des super héros, car à chaque fois, elles répondent à l’appel», souligne la directrice. Autre élément qui s’ajoute au respect des consignes sanitaires est le recrutement de bénévoles. Depuis le mois de septembre, une centaine de bénévoles ont répondu à l’appel. Leur mission; assurer que tous les membres du club respectent la consigne de distanciation physique. Avec cette nouvelle réalité, la directrice est tout de même optimiste face à la situation. «Au final, on est capable de s’adapter et de passer à travers cet épisode-là avec la collaboration de tous bien sûr», réitère Mme Vallée. Sans planifier pour le moment d’autres compétitions ou spectacles de fin d’année, la routine suit sont cours est au rendez-vous et devrait rester pour les prochains mois avec le maintien des consignes sanitaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires