Chauffage au bois : comment réduire la pollution de l’air?

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
Chauffage au bois : comment réduire la pollution de l’air?
(Photo : Photos libres de droit)

Si le chauffage au bois est prisé pour le confort et l’ambiance qu’il procure, notamment, il peut toutefois entraîner la pollution de l’air (il émet des particules fines nocives pour la santé) et la formation de smog. Vous misez sur ce type de chauffage et aimeriez réduire au minimum vos émissions de polluants? Suivez le guide!

Appareil performant

Votre appareil est vieillissant? Vous diminuerez considérablement vos émissions de particules toxiques en le remplaçant par un poêle ou un foyer moderne conforme à la norme B415.1 du Groupe CSA. S’il est également certifié par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA), c’est encore mieux : les appareils ayant reçu cette certification réduisent les émissions jusqu’à 90 %!

Pratiques optimales

Pour que votre appareil de chauffage au bois génère moins de pollution lorsque vous l’utilisez, assurez-vous entre autres :

  • De miser sur du bois sec, propre et bien fendu ou des bûches de bois densifié;
  • De mélanger, dans la mesure du possible, le bois dur et le bois mou;
  • De faire de petits feux à flammes vives (un feu qui couve produit plus de fumée);
  • De ne jamais brûler des déchets, du plastique, du carton, du papier glacé (ex. : magazines), ou encore du bois vert, humide, teint, traité, aggloméré, contreplaqué ou de grève.

Par ailleurs, pour que la combustion soit optimale, l’air doit bien circuler. Il est donc important d’entretenir l’appareil conformément aux recommandations du fabricant, de ne pas le surcharger de bûches et de ne pas trop réduire l’entrée d’air. Enfin, vérifiez l’isolation de votre maison : si vous chauffez aussi l’extérieur, vous brûlez du bois inutilement!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires