Tite Frette veut conquérir le marché québécois une bière à la fois

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Tite Frette veut conquérir le marché québécois une bière à la fois
Sur la photo, les quatre actionnaires de Tite Frette: Jérémie Poupart, Steve Morency, Karl Magnone et Frédéric Matte. (Photo : Gracieuseté)

AFFAIRES.  Lancée dans un petit local de la rue Notre-Dame avec la prémisse de devenir la référence en matière de bières de microbrasseries, la boutique Tite Frette Bières & Compagnies marquera un grand coup en 2021. L’entreprise vise rien de moins qu’à démarrer une quinzaine de points de vente en province.

Après Granby, Saint-Jean-sur-Richelieu, Cowansville et Saint-Hyacinthe, Karl Magnone et Jérémie Poupart, les deux penseurs de Tite Frette, voient grand  pour leur jeune entreprise. Près de trois ans après l’ouverture de leur première boutique, les voilà parés à courtiser le marché de la bière au Québec. Un nouveau qu’ils réaliseront aux côtés de leurs deux nouveaux actionnaires, Steve Morency et Frédéric Matte, cofondateurs de la chaîne Yuzu sushi.

«L’ouverture d’un minimum de dix boutiques Tite Frette ajoutées aux quatre existantes ainsi que la commercialisation à grand niveau de nos bières devrait générer annuellement plus de 10 M$», a indiqué Karl Magnone, par voie de communiqué.  Une première tournée qui devrait se solder par la création d’une cinquantaine d’emplois.

Magnone et ses partenaires y croient à leur projet d’expansion. Et pour cause. Vingt mois après son lancement, Tite Frette générait déjà des ventes de 1,7 M$.

«Notre stratégie de croissance repose sur l’implantation massive de franchises, soutenue par un système éprouvé et une équipe de support incomparable. Cela nous permettra de devenir en quelque sorte la SAQ de la bière, notamment grâce aux conseils de spécialistes présents dans chaque point de vente », a laissé entendre M. Magnone.

Pour parvenir à établir leur réseau panquébécois, les quatre entrepreneurs entendent ouvrir une centaine de succursales au rythme d’une quinzaine de boutiques par année.

Interpellé par le duo Poupart-Magnone lors de leur passage à l’émission Dans l’œil du dragon, le printemps dernier, Steve Morency n’a pas craint d’investir dans le concept de boutiques spécialisées en bières.

«J’y ai vu un modèle fiable, duplicable et à faible risque», a déclaré l’investisseur qui s’est adjoint les services de son associé, Frédéric Matte, dans l’aventure de Tite Frette.

Et signe que l’univers de la bière faite par des artisans d’ici passionne les Québécois, plus de 250 aspirants franchisés ont manifesté leur intérêt à défendre les couleurs de Tite Frette.

Pour sa première année, le quatuor prévoit tout d’abord percer les marchés de l’Estrie, de la Montérégie et du Centre-du-Québec. Les régions de la Rive-Sud et de la Rive-Nord de Montréal et le Bas-Saint-Laurent figurent également dans les plans de la jeune entreprise.

Rappelons que Tite Frette étale plus de 500 bières québécoises dans ses boutiques, dont sa marque maison qui se retrouvera prochainement dans les supermarchés Metro.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires