La gériatrie sociale

Photo de Rédaction Granby
Par Rédaction Granby
La gériatrie sociale
(Photo : Deposit photos)

Dans notre société, de nombreuses personnes aînées sont actives et impliquées dans nos milieux. Toutefois, de nombreuses personnes du même âge sont isolées socialement. La pandémie a forcé toutes ces personnes à s’isoler pour éviter d’être infectées par la Covid-19. Qu’en est-il de l’état de leur vieillissement? S’est-il maintenu ou dégradé?

Bien avant la pandémie, toutes les organisations communautaires se posaient la même question:  comment rejoindre les personnes aînées que nous ne voyons jamais dans nos services, dans nos activités? Cette préoccupation majeure est au cœur d’une réflexion que les membres de la Table de concertation des aînés de la Haute-Yamaska ainsi que d’autres acteurs du milieu politique, de la santé, des organismes jeunesses et familles, ont débuté en novembre 2018, lors d’une journée portant sur le sujet.

D’ici 2030, nous devons nous préparer à l’augmentation du nombre des personnes aînées dans notre communauté. Ensemble, nous devons trouver des moyens pour favoriser un vieillissement normal de cette portion de la population en mettant l’emphase sur la prévention.

Suite à cette journée de réflexion, Mme Luce Bérard, citoyenne impliquée, a soumis aux membres de la Table de concertation des aînés de la Haute-Yamaska l’idée d’envisager l’implantation d’un projet de gériatrie sociale sur notre territoire. Cette nouvelle initiative développée par le Dr Stéphane Lemire, gériatre, consiste à identifier des personnes aînées qui vivent des situations propices à accélérer leur vieillissement et mettre les ressources en place pour éviter que la condition de ces personnes ne se détériore.

L’idée a suscité l’intérêt de plusieurs membres de la Table de concertation des aînés de la Haute-Yamaska qui ont formé un comité afin de collecter de l’information et analyser la faisabilité du projet. En novembre 2019, les membres du comité ont présenté les résultats de leurs travaux aux partenaires communautaires, politiques et du réseau de la santé. Le projet emballe les partenaires et c’est le début des démarches formelles.

En mars 2020, la pandémie de la Covid-19 isole complètement toutes les personnes aînées. Les organismes communautaires, offrant des services à ces personnes, usent d’innovation pour maintenir les liens avec eux. L’arrêt de nombreux services laisse des traces : déconditionnement physique, situation de santé qui s’aggrave, détresse psychologique. Ces situations nous confirment que l’implantation d’un projet de gériatrie sociale est nécessaire. C’est  l’opportunité pour créer un filet de sécurité pour les personnes aînées de notre territoire! C’est un projet qui se veut rassembleur et nous croyons qu’il fera la différence dans nos approches et donc dans notre communauté!

Le projet prend forme. En octobre 2020, un comité fondateur est mis sur pied et c’est monsieur André Plouffe, directeur de la Coop Autonomie Chez-soi qui est porteur du projet. Les démarches avec la Fondation Âges, destinée au déploiement de la gériatrie social au niveau provincial, vont bon train.

En s’alliant pour développer ce modèle chez nous, nous mettons à profit l’expertise et les ressources de chaque organisation dans le déploiement de ce projet.

Ensemble, nous pouvons innover en collaborant au bien-être de notre communauté!

 

Comité fondateur de la Gériatrie sociale en Haute-Yamaska

Luce Bérard, initiatrice du projet

André Plouffe, DG Coop Autonomie chez soi

Céline Duval, présidente de la Table de concertation des aînés de la Haute-Yamaska

Sophie Foisy, DG Société Alzheimer Granby et région

Agathe Dion, Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas locale Granby)

Marielle Labrie, Coop Autonomie chez soi

Jennifer Ross, attachée politique du député François Bonnardel

François Forest, Aînés actifs de Shefford

Roxana Cledon, organisatrice communautaire CIUSSSE de l’Estrie CHUS

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires