District 5: la réduction de la vitesse et une école primaire dans le carnet d’Alain Lacasse

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
District 5: la réduction de la vitesse et une école primaire dans le carnet d’Alain Lacasse
Alain Lacasse, conseiller sortant dans le district 5. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Le candidat du district 5, Alain Lacasse, continue de déballer son programme électoral. Après avoir fait campagne sur les impacts de la réduction de la vitesse dans le quartier en 2017, le conseiller sortant revient à la charge en proposant cette fois d’abaisser la vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles. Une expérience qui pourrait être réalisée dans le cadre d’un projet-pilote, estime-t-il.  Autre promesse: l’obtention d’une école primaire.

C’est d’ailleurs à deux pas de l’École secondaire du Verbe Divin qu’Alain Lacasse a présenté ses deux engagements aux médias ce vendredi. 

«Si nous abaissons la vitesse permise dans les rues résidentielles à 40 km/h, ceci réduirait à 25 % le risque de décès en cas d’impact. C’est pour cette raison que je veux apporter, à la table du conseil, l’idée d’abaisser la vitesse dans les rues locales résidentielles. Saviez-vous que pour parcourir 5 km à 40 km/h plutôt qu’à 50 km/h, ça vous prendrait 90 secondes de plus? En y réfléchissant, une minute et demie de plus, c’est peu pour sauver une vie», a soutenu Alain Lacasse.

Pour tenter l’expérience du 40 km/h dans les rues du quartier 5, la Ville devra obtenir l’aval du ministère des Transports, a bien pris soin de rappeler le candidat en point de presse.

«Différentes villes ont déjà fait l’exercice et ç’a été approuvé comme Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec et Gatineau», a laissé entendre le candidat. Ce dernier en est venu à cette idée après avoir été sollicité par des citoyens préoccupés par la vitesse excessive dans le quartier. 

Une nouvelle école

Alors que Granby s’apprête à recevoir deux nouvelles écoles primaires, dont une pour la rentrée 2023, Alain Lacasse estime que son district mérite d’accueillir un établissement. Rappelant au passage que l’arrondissement ne dispose d’aucune infrastructure scolaire à l’exception du Verbe Divin, le candidat croit qu’il est temps de passer de la parole aux actes. 

«C’est certain que ça relève du centre de services scolaire, mais le conseil municipal devrait peut-être choisir un terrain adéquat pour une école (primaire) pour les prochaines années parce que le district est en plein développement.»

Parmi les sites visés, le conseiller sortant a, entre autres, fait référence à un lot situé sur la rue Cowie en face du Verbe Divin et au développement du Faubourg du Séminaire pour établir la nouvelle école primaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires