Retour du couvre-feu dès demain 22h

Marie-Ève Alarie

mbalarie@icimedias.ca

Retour du couvre-feu dès demain 22h
lre premier ministre François Legault. (Photo : (Photo Émilie Nadeau))

PANDÉMIE. Le gouvernement du Québec annonce un couvre-feu à 22h dès demain (31 décembre) dans le but de diminuer la vague de cas de COVID-19.

Pour l’instant, la durée de ce couvre-feu de 22h à 5h n’a pas été déterminée. L’amende pour les contrevenants s’élèvera entre 1000 $ et 6000 $.

 

 « C’est un geste qui est extrême parce que la situation est extrême, affirme François Legault. La première chose que l’on fera quand les choses se calmeront, ce sera d’enlever ce couvre-feu. »

Par ailleurs, les salles à manger des restaurants devront fermer à compter de vendredi. Les restaurants pourront toutefois continuer d’offrir des repas pour emporter et en livraison.

Les rassemblements dans les résidences privées seront également interdits, à l’exception du cas d’un proche aidant qui se déplacerait chez une personne seule.

Également, en raison de la pénurie de main-d’œuvre accentuée par le variant Omicron, les commerces du Québec seront fermés pour les trois prochains dimanches, soit les 2, 9 et 16 janvier.

Québec évalue également la possibilité d’élargir l’application du passeport vaccinal à d’autres lieux.

 

Retour en classe repoussé

Notons aussi le retour en classe au primaire, au secondaire, au collégial et à l’université est également repoussé au 17 janvier.  » Ce sont les premiers établissements qu’on va rouvrir « , assure le premier ministre.

Les services de garde dans les écoles seront ouverts, mais seulement pour les enfants de parents considérés comme travailleurs essentiels. Les services de garde en petite enfance peuvent, quant à eux, demeurer ouverts.

La pratique de sports intérieurs n’est plus permise jusqu’à nouvel ordre.

 » On a battu un record de cas hier avec plus de 14 000. Quand on regarde le nombre de cas hier en France, aux États-Unis ou au Royaume-Uni par exemple, il n’y a jamais eu autant de cas en une journée à travers le monde depuis le début de la pandémie. En une semaine, le nombre d’hospitalisations  a doublé, passant de 473 à 939 hier. Il y a un risque réel qui apparait de dépasser la capacité hospitalière dans les prochaines semaines « , explique M. Legault.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires