220 nouvelles places en garderie dans la région?

Les prières de nombreux parents qui cherchent désespérément une place en garderie ont peut-être été entendues. Un projet d’expansion de la garderie Les Mini Apprentis pour l’aménagement de quelque 220 places à Granby, Waterloo et Farnham est actuellement étudié par Québec, a appris l’Express.

 

«Nous sommes prêts à bâtir avec un préavis de trois mois, si le ministère de la Famille et des Ainés nous donne le feu vert pour l’un ou l’autre des trois projets», indique Linda Gince, directrice-propriétaire
de l’établissement de la rue Denison Est.

 

Les promoteurs ont déjà investi beaucoup de temps et plus d’une centaine de milliers de dollars dans l’aventure, sans savoir si le ministère retiendra l’un de leurs trois projets.

 

«On a peut-être tout fait ça pour rien, mais je peux vous dire qu’on est confiant et on croit en nos chances de succès. Dans ce genre d’aventure, il faut avoir la foi», précise Mme Gince.

 

Cette dernière rappelle que le gouvernement du Québec est disposé à ajouter 15 000 places en garderie au rythme de 3 000 en 2012-2013 et 2013-2014 et de 4 500 en 2014-2015 et 2015-2016. Elle a bon espoir d’obtenir sa part du gâteau.

 

«Le ministère devrait dévoiler les noms des projets retenus pour les quatre prochaines années dans environ trois mois. J’espère avoir une bonne nouvelle à annoncer à mon équipe», souligne Mme Gince.

 

Heures d’ouverture élargies
La garderie Les Mini Apprentis, un établissement privé de 80 places, a vu le jour en octobre 2009. L’établissement, d’une superficie de 7 400 pi2 offre un service de garde sur une base à temps plein ou à temps partiel. On y accepte même les enfants à la journée, lorsqu’il y a disponibilité de places.

 

La garderie de la rue Denison Est prend également en compte les besoins particuliers de la population granbyenne (enfants trisomiques, enfants en fauteuil roulant, etc.) et offre même le service en soirée, jusqu’à 1 heure du matin.

 

«Cette formule est particulièrement appréciée des parents qui doivent composer avec des horaires de travail variables. Les policiers et les infirmières par exemple. Notre clientèle de soir compte actuellement 18 enfants», précise la directrice-propriétaire.

 

Linda Gince et ses deux associés, Christian Simard et Robert Lanteigne, souhaitent bâtir une deuxième garderie de 6 900 pi2 sur un seul et même étage à côté de l’immeuble existant. Les deux bâtiments pourraient être reliés par un corridor. Le projet, qui pourrait permettre la création d’une quinzaine d’emplois, nécessitera un investissement de l’ordre de 1M $.

 

«Nous avons fait une offre d’achat pour un terrain de 45 000 pi2. La signature du contrat de vente est prévue pour juillet prochain», explique la directrice-propriétaire.

 

Le nouvel établissement de 80 places accueillera les mêmes types de clientèle et offrira également des heures prolongées.

 

«La Caisse populaire Granby-Haute-Yamaska nous a déjà laissé entendre qu’elle était intéressée à réserver des places pour des membres de son personnel. Nous avons également discuté avec l’organisme Solidarité ethnique Richelieu-Yamaska (SERY) pour l’intégration d’une clientèle multiculturelle», poursuit Mme Gince.

 

Waterloo et Farnham
Les promoteurs projettent également l’implantation d’une garderie privée de 60 places à Waterloo. La réalisation de ce projet de 700 000 $ entraînerait la création d’une dizaine d’emplois.

 

«Nous avons acquis l’ancien pub Napoléon, sur le chemin du Lac. Il s’agit d’une bâtisse de deux étages avec beaucoup de fenestrations. Notre architecte l’a examinée avec attention et nous confirme qu’elle a un potentiel énorme», indique Mme Gince.

 

Le nom de l’établissement a même déjà été choisi: la garderie Les Mini-bout-en-train.

 

Linda Gince et ses deux partenaires souhaitent par ailleurs construire une garderie sur la rue Principale, à Farnham, aux abords du centre des loisirs Romuald-Potvin.

 

Il s’agit d’un établissement privé de 6 900 pi2 sur un seul étage, pouvant accueillir 80 enfants à temps plein ou à temps partiel.

 

«Le terrain nous a été offert gracieusement par la Ville de Farnham. C’est un beau cadeau», affirme la porte-parole du groupe d’investisseurs.

 

La garderie Les Dinos Rigolos pourrait voir le jour avec des investissements inférieurs à 1M $. La réalisation du projet contribuerait à la création d’une quinzaine d’emplois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires