Ami-Bus se cherche une nouvelle tête dirigeante

Par Ugo Giguere
Ami-Bus se cherche une nouvelle tête dirigeante
Le service de transport adapté Ami-Bus n’a plus de directrice depuis le 30 novembre.

Le service de transport adapté Ami-Bus est à la recherche d’une nouvelle direction générale. Une «différence d’opinions sur la gestion du personnel» serait à l’origine du congédiement de la directrice Nicole Blouin.

À la mi-décembre, une offre d’emploi a été publiée par Ami-Bus et la Ville de Granby pour combler le poste laissé vacant en date du 30 novembre. Interrogé sur les circonstances du départ de Nicole Blouin, le maire de Roxton Pond et membre du C.A. d’Ami-Bus, Raymond Loignon, soutient que celle-ci a été congédiée pour «une différence d’opinions sur la gestion du personnel». Pour «une chose qu’elle voulait mettre en marche».

Raymond Loignon tient toutefois à souligner que «son côté administratif était numéro un» et qu’il n’y «avait aucun problème» en cette matière. Il insiste aussi pour dire qu’il n’y avait rien qui concernait les usagers.

En novembre 2011, un an presque jour pour jour avant le récent départ de la directrice, GranbyExpress.com a publié un dossier sur de nombreuses plaintes de harcèlement et d’intimidation déposées par d’ex-employés d’Ami-Bus. Ceux-ci avaient tenté en vain d’attirer l’attention du conseil d’administration sur le climat de travail au sein du service de transport.

Le congédiement de la directrice générale vient-il leur donner raison? «Je n’irais pas jusqu’à dire ça. Les raisons qui ont mené à notre décision ne sont pas liées aux plaintes», a démenti le maire de Roxton Pond qui agit comme trésorier sur le C.A. du transporteur.

«À ce moment-là, on n’avait pas cru bon de prendre ces plaintes-là, a révélé M. Loignon. Bien sûr, on les a ajoutées au dossier, mais ce n’est pas ça qui a fait qu’on a pris cette dernière décision.»

Parmi le lot de dénonciations, une plainte pour harcèlement psychologique avait été déposée à la Commission des normes du travail. Selon nos informations, le dossier aurait été réglé à l’amiable entre la plaignante et Ami-Bus.

Granby embauche

Le processus de recrutement d’une nouvelle tête dirigeante pour tenir la barre d’Ami-Bus est bien entamé. Le conseil d’administration peut d’ailleurs compter sur le support du service des ressources humaines de la Ville de Granby.

«La Ville est habituée à gérer des affaires d’emploi et elle a accepté de mettre son expertise à notre service», explique M. Loignon qui rappelle au passage que c’est Granby qui paie la plus grande quote-part au service de transport adapté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires