Des hausses de salaires de 4,1% prévues cette année 

Photo de Stéphanie MacFarlane
Par Stéphanie MacFarlane
Des hausses de salaires de 4,1% prévues cette année 
Pour le secteur des soins de santé, les hausses de salaires devraient se situer aux alentours de 4,4%. (Photo : iStock)

EMPLOI. La rareté de main-d’œuvre et l’inflation continuent à peser sur le marché du travail. Selon l’enquête sur les Prévisions salariales 2023, récemment dévoilée par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), les employeurs de la province prévoient octroyer des augmentations salariales moyennes de 4,1%. 

« Les organisations jonglent avec une rareté de main-d’œuvre importante et largement répandue, ce qui continue de pousser les salaires à la hausse. L’inflation importante des derniers mois a également eu des conséquences sur les demandes salariales des travailleurs », explique dans un communiqué de presse Manon Poirier, directrice générale de l’Ordre des CRHA.

Les prévisions salariales de l’Ordre sont élaborées à partir des enquêtes réalisées par des cabinets spécialisés en ressources humaines, soit CGC-Talent, Normandin Beaudry, PCI rémunération-conseil, Saucier conseil et Solutions Mieux-être LifeWorks. Elles rassemblent les attentes de 941 entreprises du Québec de différentes tailles et œuvrant dans divers secteurs d’activités.

Résultats

En incluant les gels salariaux, les hausses de salaire moyennes prévues en 2023 s’élèveront à 4,1% dans la province. Selon le rapport, il s’agit de la prévision la plus élevée enregistrée depuis au moins 2008. « La combinaison de l’inflation et de la pénurie de main-d’œuvre explique ces hausses nettement plus fortes qu’à l’accoutumée », lit-on dans l’enquête. 

Par secteur d’activités, les hausses varient de 3,1% à 4,9%. Le secteur des technologies de l’information et des communications arrive en tête (+ 4,9%), suivi par les services professionnels, scientifiques et techniques (+ 4,5%) ainsi que par le secteur soins de santé et assistance sociale (+ 4,4%).

À l’inverse, des augmentations plus modestes – mais dépassant les 3% – sont prévues dans les administrations publiques (+ 3,1%), les services publics (+ 3,6%) ainsi que les arts, spectacles et loisirs (+ 3,6%).

« Ces prévisions se situent par ailleurs dans la continuité des augmentations salariales réellement accordées en 2022 », précise l’Ordre dans un communiqué de presse. En 2022, les prévisions salariales prévoyaient des hausses moyennes de 2,9%. Elles ont plutôt été de 3,1%. À l’échelle canadienne, les augmentations salariales prévues en 2023 sont de 3,8%.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires