Développement immobilier dans le district 7: les entrepreneurs se veulent rassurants

Photo de Jimmy Lajoie-Boucher
Par Jimmy Lajoie-Boucher
Développement immobilier dans le district 7: les entrepreneurs se veulent rassurants
"Lorsque les travaux seront terminés, nous allons nous assurer que les voisins n'aient aucun problème de déversement et pour le remblai, ça ne restera pas comme ça. Nous allons faire une belle finition et personne ne se retrouvera avec une pente de six pieds devant sa clôture. Je travaille sur ce projet depuis quatre ans et il me tient à cœur», a laissé entendre l'un des entrepreneurs, Maxime Proulx, en entrevue avec le GranbyExpress. (Photo : GranbyExpress-Jimmy Lajoie-Boucher)

DÉVELOPPEMENT. DÉVELOPPEMENT. Face aux craintes manifestées par les gens du district 7 dans le secteur des rues Cowie-Albert-Laval, les entrepreneurs, Francis Ferland et Maxime Proulx, propriétaires de la compagnie 93804011 Québec inc., ont voulu se faire rassurants et affirment qu’ils prendront leurs responsabilités.

En entrevue, Maxime Proulx admet que le district 7 n’a pas toujours une clientèle avec laquelle il est facile de s’entendre, mais nie toute forme d’intimidation à l’encontre des résidents. «Dans un de nos immeubles, six locataires sur neuf ont des mois de retard et aucun dossier n’a été ouvert à la Régie du logement. Alors, je ne crois pas faire dans l’intimidation.» Il concède cependant que la relation entre locateur et locataire n’est pas toujours au beau fixe. «Disons que c’est un coin assez dur à gérer!»

Francis Ferland, pour sa part, a convenu avoir peut-être déjà haussé le ton, mais en aucun cas n’aurait proféré des menaces. Il affirme, par ailleurs, que toutes les normes en matière d’aménagement ont été respectées. «La Ville de Granby est très stricte sur la réglementation et nous nous y sommes conformés.»

Les deux entrepreneurs se veulent rassurants quant aux éventuels déversements d’eau ou à une pollution visuelle causée par la surélévation de leurs terrains. Maxime Proulx a affirmé au Granby Express que tout serait pris en charge.

«Lorsque les travaux seront terminés, nous allons nous assurer que les voisins n’aient aucun problème de déversement et pour le remblai, ça ne restera pas comme ça. Nous allons faire une belle finition et personne ne se retrouvera avec une pente de six pieds devant sa clôture. Je travaille sur ce projet depuis quatre ans et il me tient à cœur.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires