Église Saint-Eugène: le projet d’acquisition est mort et enterré

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Église Saint-Eugène: le projet d’acquisition est mort et enterré
La Ville de Granby n'a pas l'intention de mettre un sous afin de sauver l'église Saint-Eugène. Selon la mairesse Julie Bourdon, la facture pour le maintien de l'immeuble patrimonial pourrait avoisiner les 10 M$. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Éric Patenaude))

MUNICIPAL. L’idée de voir la Ville de Granby mettre la main sur une 4e église et la convertir en maison de la musique; un projet ardemment défendu par le Comité de citoyens pour la requalification du complexe immobilier Saint-Eugène, vient d’être enterré par le conseil municipal.

Pour une énième fois depuis quelques semaines, le président du Comité, André Beauregard, s’est pointé au lutrin pour relancer le dossier de la sauvegarde de l’église Saint-Eugène lors de la séance du conseil de la semaine dernière. Tout comme lors de ses dernières interventions, M. Beauregard a réclamé de la Ville qu’elle fasse des pieds et des mains pour acheter le bâtiment religieux de la rue Laval Sud advenant l’arrêt des discussions entre un promoteur et la Fabrique. Selon ce dernier, il pourrait en coûter 500 000 $ pour acheter la bâtisse. Rappelons qu’une promesse d’achat a récemment été déposée. 

«Croyez-vous, si la vente du complexe immobilier ne se conclut pas, qu’il serait envisageable pour la Ville de l’acquérir et d’accueillir le projet de sa requalification en maison de la musique», a demandé André Beauregard aux élus granbyens.

À l’écoute des doléances du citoyen, la mairesse Julie Bourdon a toutefois mis fin aux espoirs du Comité qui milite pour la protection de l’église Saint-Eugène. «La réponse est non. On ne souhaite pas l’acquérir pour mettre le projet de la maison de la musique à cet endroit. Je veux que ça soit clair. On ne souhaite pas mettre de l’argent dans cette église pour la sauvegarder», a affirmé l’élue.

Bien que la Ville ait acheté des églises par le passé (Notre-Dame, l’Assomption, Saint-Benoit) et investi des sommes importantes pour les moderniser, ces projets ont été menés à terme puisqu’ils répondaient à une demande et à des besoins spécifiques, a fait valoir la mairesse. «Si on voulait maintenir l’église (Saint-Eugène), sans rien faire à l’intérieur, c’est un minimum de 10 M$. Je ne pense pas que ça soit la priorité des citoyens quand on a la centrale de traitement des eaux à faire qui va coûter très cher et quand on a le Palace qui est déjà un projet sur la table. On a d’autres priorités.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires