Important déploiement pour retrouver Jean-François St-Jean

RECHERCHES. Maître-chien de la Sûreté du Québec, techniciens en recherche et cartographie, policiers, bénévoles. Tous les efforts sont mis, samedi, pour retrouver Jean-François St-Jean, ce Granbyen porté disparu depuis mardi dernier.

Dès 7h30, samedi, une trentaine de bénévoles de l’Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage (AQBRS), un groupe de bénévoles structurés qui travaillent selon les critères de la police, une dizaine de policiers, un maître-chien de la Sûreté du Québec et deux techniciens en recherche et en cartographie de la SQ se sont mobilisés dans l’espoir de retracer Jean-François St-Jean. Un poste de commandement a d’ailleurs été érigé face au 64, rue Lemieux à Granby afin de bien coordonner les opérations.

Pour les besoins de la cause, les bénévoles ont été divisés en groupe de recherche et chaque groupe est accompagné d’un policier. Les pistes cyclables, le bord de la route 112 et les boisés seront scrutés, à pied, par les groupes qui auront des secteurs assignés. Les différents lieux de recherches seront cartographiés via GPS. «Les recherches se dérouleront toute la journée. La situation sera réévaluée ce soir», indique l’agent Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. Aucun nouvel indice n’a été découvert depuis la disparition du sexagénaire. La police rappelle aux gens d’ouvrir l’œil et les invite à vérifier leur terrain ce week-end.

D’autres recherches

Parallèlement aux recherches menées par les policiers, une cinquantaine de bénévoles, chapeautés par l’équipe de Québec secours, s’étaient réunis, samedi matin, dans le stationnement du dépanneur Couche-Tard situé à l’angle des rues Denison Est et Lemieux.

Ces gens, principalement des membres de la famille, des amis et des collègues de travail du disparu, parcourront certains secteurs de recherche.

«On s’attendait à avoir autant de personnes. Nous sommes contents. C’est très réconfortant pour la famille de voir les gens se mobiliser ainsi», indique Martin Lafontaine, le conjoint d’une des filles de Jean-François St-Jean.

D’anciens collègues de travail de Jean-François St-Jean, retraité depuis un an de chez Velan, étaient au rendez-vous. «C’était certain que l’on allait faire partie des recherches. Définitivement», dit l’un d’eux. «C’était un appel au rassemblement», ajoute un autre. Les quatre collègues rencontrés par GranbyExpress.com indiquent que la disparition de l’homme, qui a travaillé pendant plus de 30 ans chez Velan, est le sujet de l’heure au travail. «C’est déstabilisant», disent-ils. «On va être là autant qu’il le faudra», ajoutent-ils lorsqu’on leur demande s’ils seront des recherches qui seront organisées à nouveau dimanche.

Rappelons que Jean-François St-Jean, âgé de 62 ans, a été vu pour la dernière fois mardi dernier, vers 10h. L’homme mesure 1m70 et pèse 154 lb. Il a les cheveux gris et les yeux verts. Il portait un manteau bleu et gris ainsi qu’un pantalon de jogging bleu. Il se promènerait à l’aide d’un vélo de marque Specialized noir et rouge. Fait particulier, la bicyclette, de modèle 2013, aurait des roues à flancs blancs. 

Plus tôt cette semaine, les policiers de Granby ont effectué plusieurs recherches, notamment à pied et à VTT. Les membres de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska ont aussi sillonné les berges du lac Boivin et du réservoir Lemieux. 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires