Logements abordables: Granby fait un premier pas

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Logements abordables: Granby fait un premier pas
Pour faciliter les démarches de la Coopérative de solidarité Holocie dans sa recherche de financement, le conseil munipal a autorisé, lundi soir, l'acquisition de l'immeuble qui abrite présentement la buanderie Lav-O-Matic. À cet endroit, la coopérative prévoit ériger un nouvelle édifice résidentiel où l'on y retrouvera 31 logements abordables. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

MUNICIPAL. Le centre-ville de Granby pourrait accueillir à plus ou moins long terme de nouveaux locataires. En effet, la Ville se prépare à faire l’achat d’un terrain niché au 25-29, rue Centre au coût de 500 000 $ afin de donner un coup de main à la Coopérative de solidarité Holocie. Cette dernière projette depuis un an de construire un immeuble dédié aux logements abordables.

Après avoir lorgné une première fois la rue Centre, les promoteurs de la Coopérative s’étaient ensuite rabattus sur un terrain sis derrière de l’église Saint-Georges pour ériger leur bâtiment composé de 31 unités abordables (28 logements de type 5 1/2 et trois appartements de type 3 1/2). Or, ces derniers auraient finalement décidé de jeter les bases de leur projet sur la rue Centre. Pour faciliter les démarches de l’organisation dans sa recherche de financement, le conseil municipal a autorisé, lundi soir, l’acquisition de l’immeuble qui abrite présentement la buanderie Lav-O-Matic. Par ailleurs, les élus ont profité de leur retour à l’hôtel de ville pour revoir la règlementation municipale afin d’autoriser la construction de bâtiments à six étages à cet endroit.

«On vient d’acquérir le terrain pour ne pas perdre l’emplacement le temps que le financement se fasse», a déclaré la mairesse Julie Bourdon lors de sa rencontre avec la presse au terme de la séance du conseil. Rappelons que la Ville s’était déjà engagée à une hauteur de 1,3 M$ dans ce projet de logements abordables (crédit de taxes, soutien financier).

Bien que sa demande au Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ) n’ait pas été retenue, la Coopérative poursuit toujours ses recherches auprès d’autres sources de financement, dont la Société canadienne d’hypothèque et du logement (SCHL), a indiqué la mairesse. Peu importe l’issue des discussions entre la coop et les bailleurs de fonds, la Ville ne sera perdante puisqu’elle pourrait refiler le terrain à l’Office d’habitation de la Haute-Yamaska-Rouville (OHHYR), a laissé entendre l’élue.

«On est très positif face aux démarches de la Coopérative Holocie. Mais pour les citoyens, ça reste une propriété (le terrain de la rue Centre) de la Ville. On n’a pas donné 500 000 $ à un organisme sans savoir, si ça lève ou pas.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires