Radiologie au CHG: l’efficacité augmentée de 30%

Grâce à un investissement de 650 000$ qui s’est soldé par la mise en place d’une nouvelle salle de graphie entièrement automatisée et numérique à l’urgence, le Centre hospitalier de Granby (CHG) est parvenu à augmenter l’efficience de cette unité de 30%.

Six semaines de travaux ont été nécessaires pour aménager de ce nouvel espace d’examens qui a accueilli son premier patient le 15 juillet dernier. Aménagé à proximité de la nouvelle urgence, ce local de radiologie numérique de 500 pieds carrés a permis d’augmenter l’efficacité du personnel de manière significative, notamment en réduisant les déplacements des patients, en plus de réduire les risques de blessure des technologues.

«Cette salle est pensée pour la clientèle de l’urgence. Son emplacement réduit le déplacement des patients sur civière ou en chaise roulante. Tout est à proximité et on ne manipule plus de cassettes. Tout est informatisé et l’appareil va se placer selon l’organe à radiographier. Ça réduit le risque de blessures musculo-squelettiques chez le personnel», indique Josée Grondin, coordonnatrice des services d’imagerie médicale et de médecine nucléaire au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Yamaska.

Du 15 juillet dernier au  15 mars, les 22 technologues – qui ont tous été formés à utiliser ce nouvel équipement – ont accueilli 10 260 patients et procédé à 13 751 examens, soit une moyenne quotidienne de 50 à 70 tests. De ce nombre, le deux tiers des examens a été effectué sur une clientèle provenant de l’urgence.

L’aménagement de cette salle de graphie permet aussi aux patients en attente de certaines chirurgies de se sauver d’un rendez-vous médical. «Elle est utilisée pour effectuer plus facilement certains tests, comme le bilan axial des membres inférieurs en prévision de l’installation d’une prothèse de genou. Auparavant, ce type d’examen était réalisé sur rendez-vous. Maintenant, on peut les faire en continu», note Mme Grondin.

Adieu pénurie!

L’arrivée de cette nouvelle technologie dans l’antre du CHG ne serait pas étrangère à l’attraction de la main-d’œuvre qualifiée dans le domaine de la radiologie. «C’est un appareil à la fine pointe de la technologie. C’est un appareil automatisé, il y a moins de manipulation, est plus rapide et donc, est plus efficient. On tente d’attirer les jeunes travailleurs avec de l’équipement technologique. C’est attractif pour la main-d’œuvre», soutient M. Brassard.

Et pour cause. Sa collègue Josée Grondin confie avoir embauché six nouveaux technologues l’été dernier, une première depuis de nombreuses années. «C’est la première fois depuis que je suis en poste que je n’ai pas de pénurie de technologues», lance-t-elle.

Fait à noter, la mise en place de cette nouvelle salle de graphie n’a pas eu d’impact sur les usagers de l’hôpital au dire de la direction du CSSSHY. «Cette salle était inexistante. Durant les travaux, la clientèle était dirigée vers le département d’imagerie médicale comme avant», souligne Mme Grondin. Les deux autres salles de radiologie sont toujours utilisées.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires