Setlakwe s’offre un nouveau magasin à 6M $

Par Ugo Giguere

Qui a parlé de ralentissement économique? Depuis environ un mois, un imposant chantier est en branle sur la route 112 pour ériger un tout nouveau magasin de Meubles Setlakwe. Un projet de 6M $ qui va rafraîchir l’image de l’entreprise familiale à Granby.

Gabriel Setlakwe ne s’en cache pas, les locaux actuels situés à l’angle de la route 112 et de la rue des Oliviers sont désuets. «On ne peut pas mettre les meubles en valeur. On ne peut même pas installer nos projets salons et projets chambres à coucher de 12 morceaux», mentionne le copropriétaire de la chaîne indépendante.

Après avoir réalisé des rénovations dans les points de services de Victoriaville et de St-Germain-de-Grantham, c’est maintenant le tour de Granby. Et les frères Gabriel et Michael Setlakwe ont décidé d’y mettre le paquet.

Le nouvel immeuble de 40 000 pieds2, bâti sur un terrain de 120 000 pieds2, va offrir un environnement aéré et ouvert, inondé de lumière naturelle et d’éclairage DEL.

«On veut faire en sorte que l’expérience soit agréable, plaisante», annonce M. Setlakwe qui a visité de nombreux magasins en préparant le projet. D’ailleurs, l’homme d’affaires affirme s’être inspiré de grands détaillants américains.

Les déménageurs n’auront pas à aller bien loin puisque le chantier se trouve à un jet de pierre de la boutique actuelle, soit sur l’ancien site des réservoirs Irving. «Le secteur est un bon pôle d’attraction et on est connu comme étant de ce côté-ci de la ville», justifie M. Setlakwe. L’emplacement actuel va demeurer ouvert sous forme de centre de liquidation.

Plus de choix

Dans la facture de 6M $, on calcule aussi le nouvel inventaire. Les clients réguliers vont se réjouir d’un éventail de choix plus large. On prévoit tripler l’espace dédié aux électroménagers, doubler l’espace matelas et doubler l’espace meubles.

«Les clients vont avoir beaucoup plus de choix, plus de choix de tissus, plus de choix de mobilier et plus de haut de gamme», énumère le directeur général de la chaîne.

Selon l’échéancier prévu, la structure du bâtiment doit être montée avant l’arrivée de l’hiver pour ensuite permettre de se consacrer aux travaux intérieurs. La grande ouverture est prévue pour le printemps 2014. Un événement qui va coïncider avec les 89 ans de l’entreprise.

Retombées intéressantes

Un chantier de cette envergure représente bien évidemment une bonne nouvelle pour le milieu économique et les travailleurs de la construction. «Ce sont des gens d’ici qu’on engage chez nous, c’est important pour nous», assure Gabriel Setlakwe.

En plus des retombées économiques liées à la construction, de nouveaux emplois vont être créés pour répondre à la clientèle attendue. Une fois la période des fêtes passée, une dizaine de postes de vendeurs et de secrétaires vont devoir être comblés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires