Des «tite frette» du Québec en vitrine

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Des «tite frette» du Québec en vitrine
Lancée par Karl Magnone (notre photo) et Jérémie Poupart, la boutique «Tite Frette Bières et compagnie» aura pignon sur rue 330, Notre-Dame, à Granby. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

AFFAIRES. La Brasserie Dunham, le brasseur Farnham Ale & Lager, la Brasserie Vrooden, le Grimoire et les autres microbrasseries québécoises seront sur la sellette sur les tablettes à Granby. Dans les prochains jours, le petit monde du houblon sera en vitrine chez «Tite Frette Bières et Compagnie». Une toute nouvelle épicerie fine dédiée à la bière et aux produits du terroir.

Avec des centaines et des centaines de bières Made in Québec et l’émergence de brasseurs aux quatre coins de la province, force est d’admettre que le domaine de la microbrasserie traverse une période faste. Comment s’y retrouver? Qui sont ces brasseurs derrière ces nouveautés brassées en région? Quels sont les accords mets-bières? Les promoteurs Karl Magnonne et Jérémie Poupart ont cru bon de guider les férus et les néophytes de la bière de microbrasserie en lançant ce tout nouveau commerce Tite Frette Bières et Compagnie. Sis au 303, rue Notre-Dame, en plein coeur du centre-ville, ce nouveau sanctuaire de la bière 100 % québécois proposera une manne de produits brassicoles à l’unité et à la caisse sur une surface de 200 pieds carrés (phase un du projet). Et on voit déjà grand. Une seconde poussée de croissance surviendra cet automne avec l’ajout de 400 pieds carrés à la superficie du magasin. À son plein potentiel, la Tite Frette Bières et Compagnie s’étalera sur un espace  de 800 pieds carrés incluant un coin dégustation et une aire réfrigérée et d’entreposage. Pas moins de 600 bières du Québec seront offertes aux consommateurs, assure M. Magnone.

«Quand tu rentres ici, c’est 100 % québécois. Des bières, des terrines, des croustilles, des craquelins, des produits de l’érable (…). Ça va nous permettre de faire découvrir les produits de la région, mais toujours en agencement avec les bières de microbrasseries», explique Karl Magnone, l’un des promoteurs.

Lieu de découvertes

Biérologue formé et certifié par Philippe Wouters, expert et auteur connu dans le milieu des microbrasseries, Karl Magnone brasse son projet d’épicerie fine depuis quatre mois seulement. À l’aube de l’ouverture officielle de la Tite Frette prévue pour le 28 mai, le Granbyen d’origine croit que son établissement va répondre à un besoin des consommateurs d’ici.

«J’ai vécu dix ans à Montréal et là-bas, il y a eu une grosse explosion de boutiques de bières et je n’en voyais pas ici. Et je me suis dit que j’aimerais ça avoir une épicerie qui va focuser sur les produits d’ici», raconte le biérologue.

Dégustation sur place et à domicile, cours de dégustation et de brassage, journées découvertes, 13 bières à la douzaine, lancement de l’académie de la «tite frette». Les deux actionnaires de la Tite Frette Bières et Compagnie ne manquent pas d’idées pour développer le goût du houblon.

«On va proposer les samedis découvertes où une microbrasserie va venir faire déguster ses produits. Je pense que les gens vont apprécier parce que ça va leur permettre de découvrir des bières et de les agencer avec des produits du terroir», indique M. Magnone.

Le lancement de cette boutique représente un investissement de 50 000 $ et va créer deux emplois pour le moment.

«J’aime les choses locales et je veux aider les petits à grandir. Je veux mettre de l’avant les produits du terroir pour que les gens en découvrent leur pleine richesse. Et j’en ai fait la mission de l’entreprise. On a des excellents produits et il faut garder notre économie forte et encourager ces entrepreneurs», avoue Karl Magnone.

Partager cet article