Un homme poignardé à mort à Adamsville

Un homme a été poignardé à mort, samedi après-midi, dans le stationnement du restaurant Chez Loulou, chemin Adamsville, à Bromont. L’Escouade des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec enquête sur ce crime qui est considéré comme un homicide.

Selon des résidents du secteur, qui ont souhaité conserver l’anonymat, les événements se seraient produits peu avant 15h00, samedi.

L’agresseur se serait présenté, en après-midi, au dépanneur de la place. En plus de se parler à lui-même, l’individu aurait changé de vêtements en plein cœur du commerce. À ce moment, un employé aurait aperçu un couteau. L’homme a ensuite quitté le commerce de lui-même.

Les voisins racontent que l’homme serait ensuite allé au restaurant avant d’en être expulsé. Il a alors traversé la rue pour aller au bar Adamsville où il a été chassé. «Il est retourné au restaurant et l’employée a eu peur et elle a appelé le locataire d’en haut.»

Vers 15h00, des voisins du restaurant ont entendu des cris. «Mon mari est sorti et il a vu les policiers qui criaient drop ton couteau, drop ton couteau», raconte une dame du voisinage qui n’a pas voulu dévoiler son identité.

Une version partiellement corroborée par la Sûreté du Québec. «Il y a eu une altercation entre deux individus. Cela s’est produit dans un stationnement d’un établissement licencié du chemin Adamsville à Bromont», indique simplement Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie. Cette dernière ne peut préciser le type d’altercation et ni si une arme blanche a été utilisée.

À leur arrivée sur les lieux, les policiers de Bromont ont procédé à l’arrestation d’un homme. Une ambulance s’est ensuite présentée sur place. «Un homme a été blessé gravement et son décès a été constaté à l’hôpital», précise la sergente Guindon.

Quant à l’homme arrêté, considéré comme le suspect dans cette affaire, il a été interrogé par les enquêteurs samedi soir. Il pourrait comparaître par voie téléphonique dimanche.  

Une importante scène de crime a été érigée sur les lieux. «Un poste de commandement a été appelé sur place afin de permettre aux policiers de coordonner l’enquête», note Aurélie Guindon.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires