Un panier de SOS Dépannage sous la loupe d’une nutritionniste

Un panier de SOS Dépannage sous la loupe d’une nutritionniste
Malgré la présence de légumes de qualité et de bonnes sources de fibres

Dans le cadre de son reportage «Le panier de la survie», GranbyExpress.com a fait analyser le contenu de son dépannage alimentaire par une nutritionniste. Malgré la présence de légumes de qualité et de bonnes sources de fibres, Marie-Claude Trempe note la présence d’une énorme quantité de sodium.

Première constatation, «avec un tel panier, il est quand même possible de consommer chaque jour, les quatre groupes du Guide alimentaire canadien», lance, d’emblée, la nutritionniste Marie-Claude Trempe.

La professionnelle qui pratique à Granby note également la présence de légumes de qualité. «Ils sont colorés, orangés et verts, donc ils sont riches en vitamines. Il y a aussi plusieurs légumes de la famille du chou qui sont riches en vitamines antioxydantes», enchaîne Mme Trempe.

Quelques lacunes

Malgré la présence de bons légumes, Marie-Claude Trempe note la présence d’une importante quantité de produits céréaliers. «La majorité du panier en est constitué, mais heureusement, quelques-uns sont de bonnes sources de fibres», ajoute-t-elle.

La spécialiste de la nutrition remarque également que le panier contient un lot d’aliments gras. «Il y a beaucoup de beurre pour une semaine, les fèves au lard, les croissants, les saucisses, le pain au fromage, énumère-t-elle. Il y a aussi beaucoup d’aliments contenant des gras trans, dont les beignes et les craquelins.»

Outre le gras et les produits céréaliers riches en glucides, la plus grosse lacune du panier est «l’énorme quantité de sodium», prévient Marie-Claude Trempe.

Cette dernière remarque que tous les produits en conserve (maïs, petits pois, macédoine, fèves au lard, crème de tomate, crème de céleri), les viandes transformées (languettes de poulet, saucisses hot-dog, jambon, les pâtes en sachet ou en boîte déjà assaisonnées, la sauce tomate et la vinaigrette commerciale) contiennent du sodium.

Cette dernière remarque que tous les produits en conserve (maïs, petits pois, macédoine, fèves au lard, crème de tomate, crème de céleri), les viandes transformées (languettes de poulet, saucisses hot-dog, jambon, les pâtes en sachet ou en boîte déjà assaisonnées, la sauce tomate et la vinaigrette commerciale) contiennent du sodium.

La dose de sel quotidienne recommandée pour un adulte moyen est fixée à 1500 mg. «À un ou deux aliments, on dépasse facilement le quotas. 70% du sodium consommé provient des plats préparés», ajoute Mme Trempe.

Les spécialistes de la santé prônent la diminution de la consommation de sodium dans un effort de prévention des maladies cardiaques. Un trop grand apport de sel augmente les risques de souffrir d’hypertension en plus de faire durcir les artères.

Suggestions

Si le panier a des points faibles, Marie-Claude Trempe donne des pistes de solution pour améliorer sa valeur nutritive. Dans un premier temps, elle conseille d’y ajouter davantage d’ingrédients sains de base afin de favoriser la cuisine à domicile, dont des huiles végétales de qualités, des farines entières et des céréales nature en flocons. «Cuisiner les biscuits, muffins, etc. au lieu d’avoir les versions commerciales», indique-t-elle.

Elle propose aussi de remplacer les charcuteries et viandes transformées par de la viande fraîche afin de cuisiner des plats mijotés faits maison.

Enfin, pour limiter l’apport en sodium, elle suggère de remplacer les légumes et les fruits en conserve par leur version surgelée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires