Un récidiviste accusé de taux d’intérêt criminel

Un récidiviste accusé de taux d’intérêt criminel
Claude Benoit a été arrêté

RÉCIDIVE. Taux d’intérêt criminel, harcèlement, intimidation, extorsion. Un résident de Sainte-Cécile-de-Milton doit faire face à la justice pour de nombreux délits commis dans la région de Saint-Hyacinthe.

Claude Benoit a été arrêté, le 22 mai dernier, à Saint-Hyacinthe, par les enquêteurs de la MRC des Maskoutains «pour avoir consenti des prêts à taux d’intérêt criminel, pour avoir proféré des menaces et pour intimidation. L’événement aurait eu lieu entre les mois de décembre 2013 et mai dernier, à Saint-Hyacinthe», indique la Sûreté du Québec.

Au lendemain de son arrestation, le suspect a comparu devant un juge au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Il a été formellement accusation d’avoir perçu des taux d’intérêt criminel, d’harcèlement criminel, d’extorsion, d’intimidation et d’avoir suivi une personne (une autre forme d’intimidation prévue au Code criminel). Depuis, il est détenu. Il doit revenir en cour le 4 juin pour subir son enquête sur remise en liberté.

La Sûreté du Québec demande la collaboration de la population dans ce dossier. Toute personne ayant de l’information sur Claude Benoit et ses agissements est invitée à communiquer, de manière confidentielle, avec la Centrale de l’information criminelle (1-800-659-4264).

Récidive

L’individu de 59 ans n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice criminelle. Le plumitif du ministère de la Justice comporte de nombreux dossiers à son nom.

Pas plus tard qu’en mai 2012, il a plaidé coupable d’avoir consenti un taux d’intérêt criminel. Une peine de six mois de détention, assortie d’une probation de trois ans sans surveillance, lui avait été imposée. Toujours en mai 2012, il a été reconnu coupable d’agression armée. Un juge l’avait condamné à 18 mois de prison, une peine suivie d’une probation de trois ans sans surveillance. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires