Un réseau de vente de drogue démantelé à Granby

Un réseau de vente de drogue démantelé à Granby
Les interventions policières se déroulent actuellement dans des logements

Une semaine après leur dernière visite à Granby, les enquêteurs de l’Escouade régionale mixte (ERM) – drogue étaient de retour en ville, jeudi. Cette fois-ci, ils ont perquisitionné dans trois logements et une chambre d’hôtel. Trois suspects ont été arrêtés mettant ainsi fin aux activités d’un petit réseau de vente de stupéfiants.

Les frappes policières se sont déroulées dans trois logements de la rue Guy, de la rue Saint-Charles Nord et de la rue Duvernay à Granby. Selon un bilan provisoire de l’ERM-drogue Estrie, les policiers ont saisi plus d’une dizaine de sachets de cocaïne sous forme de crack, du cannabis, du haschich et quelques comprimés qui devront être analysés. L’ERM a aussi perquisitionné des balances, des petits sachets, plus de 6 300$, 600 cigarettes de contrebande ainsi qu’une arme à impulsion électrique. Une chambre de l’Hôtel Le Granbyen, rue Principale à Granby, a aussi fait l’objet de fouilles. Si aucun stupéfiant n’y a été saisi, la police précise qu’une somme d’argent y a été découverte.

En procédant à ces perquisitions, les policiers auraient mis fin aux activités d’une petite cellule de vente de stupéfiants. La tête dirigeante et deux autres personnes ont été localisées et arrêtées au courant de l’avant-midi.

Le Granbyen de 52 ans passera la nuit derrière les barreaux et comparaîtra vendredi au palais de justice de Granby. Les deux autres suspects, une femme de 32 ans et un homme de 60 ans, ont été remis en liberté et seront accusés ultérieurement. «L’enquête tend à démontrer que l’homme de 52 ans fournissait la drogue aux deux autres qui effectuaient le trafic à leur tour, en plus petite quantité», poursuit la porte-parole de l’ERM, Aurélie Guindon. Comme il s’agit d’un dossier évolutif, d’autres arrestations et perquisitions pourraient survenir.

Cette opération antidrogue a été initiée à la suite d’information reçue du public. Une vingtaine de policiers et un maître-chien de la Sûreté du Québec ont participé aux perquisitions.

Incendie relié?

L’un des endroits perquisitionnés, jeudi, a été le théâtre, au cours des dernières semaines, d’un incendie suspect. Le 4 novembre dernier, vers 5h00, une Toyota Echo, stationnée, a été incendiée et le brasier a endommagé la rampe d’une galerie du duplex, forçant l’évacuation du bâtiment. Une fois l’extinction complétée, les pompiers ont transféré l’enquête aux policiers. «Le dossier est assigné à un enquêteur, mais celui-ci revient de vacances lundi. Est-ce qu’il y a un lien à faire entre cet événement et la perquisition? Nous attendons l’enquêteur», précise l’agent Marc Farand, porte-parole du Service de police de Granby. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires