D’homme-araignée à président de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska

D’homme-araignée à président de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska
Depuis novembre dernier

NOMINATION. Après avoir cheminé au sein de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska (USHY) durant les 23 dernières années, Réjean Fortin vient d’être nommé à la présidence de l’organisme spécialisé en sauvetage et en survie.

Au cours de ses 23 ans de bénévolat au sein de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska, Réjean Fortin a été homme-araignée et aussi membre de l’équipe de désincarcération. Il a ensuite été nommé directeur de l’équipe de sauvetage général avant d’être vice-président, une fonction qu’il a occupée au cours des quatre dernières années.

Il a été élu à la présidence de l’USHY en novembre 2013 après la démission de Steve Duranleau, qui demeure toutefois membre de l’USHY et responsable du projet d’aide aux sinistrés et aux pompiers révélé en primeur dans la dernière édition du GranbyExpress.com.

«J’ai gradué! J’ai fait comme les autres!», lance en riant Réjean Fortin. «J’aime beaucoup l’atmosphère de l’Unité. J’ai toujours aimé ça. […] Si tu n’aimes pas ça, ça ne marche pas. C’est une passion. Si tu aimes ça, tu vas tougher longtemps», avoue l’homme de 65 ans. Il confie avoir toujours eu un intérêt pour le sauvetage et qu’il aurait aimé être ambulancier.

Réjean Fortin indique avoir pris le poste de vice-président au cours des dernières années afin de laisser la présidence aux jeunes. «Il s’est avéré qu’ils ont trouvé ça exigeant. Je me donne jusqu’à 68 ans comme président pour assurer le transfert tranquillement, mais ça va dépendre de ma santé. Actuellement, elle est bonne. Avant, je me disais que si j’étais président, j’allais quitter après deux ans. Je ne rajeunis pas! Quand Steve (Duranleau) a démissionné, j’ai pris la relève et j’ai dit qu’on allait travailler durant deux ans et voir comment ça va», dit l’homme qui travaille chez Concept Finimeuble Inc à Saint-Pie.

Recrutement

Tout comme son prédécesseur, Réjean Fortin souhaite augmenter les rangs de l’Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska. «On a déjà eu une cinquantaine de membres à l’Unité. Présentement, nous sommes 20. J’aimerais que l’on soit 30. À 30 membres, on serait à l’aise. Si nous ne sommes pas assez, ce sont tout le temps les mêmes qui travaillent», remarque l’homme originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il souhaite aussi que le projet d’aide aux sinistrés et aux pompiers voie rapidement le jour. «Mais on doit y aller étape par étape. Ça fait partie de mes priorités», note-t-il.

S’il ne sait combien d’heures par semaine il va allouer à ses fonctions de président, Réjean Fortin, qui tombe à la retraite au début du mois de mai, indique qu’il compte poursuivre son implication actuelle.

«Je ne vais rien changer. J’ai une famille. Je vais travailler avec les directeurs. Il faut savoir déléguer, sinon je n’aurai plus de vie de famille», croit-il.

Action!

Malgré son statut de président, Réjean Fortin n’est pas du genre à rester au bureau. Au contraire. «Je suis un gars d’action. Il faut que je m’implique dans les activités», dit-il. Il se rend donc régulièrement sur le terrain lorsque les services de l’USHY sont demandés.

Il assume toutefois un rôle de coach auprès des autres membres. «Je suis un homme-araignée au sol! Mes genoux ne me permettent plus de grimper. Je suis un coach. Maintenant, je reste en arrière. Dans les premiers temps, c’était difficile de rester au sol, mais plus maintenant.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires