Plus de skate, moins de show

Par Ugo Giguere

On en est déjà à la sixième édition du SkateShow de Granby, le 7 septembre prochain, et comme la tendance se maintient, on aura droit à beaucoup de skate et moins de show. Bien collée sur les attentes de sa jeune clientèle, l’organisation mise d’abord sur la planche pour faire lever le show!

Au fil des ans, malgré les efforts louables des organisateurs, il n’était pas évident de rassembler des foules intéressantes pour la portion spectacle de l’événement. On tente donc une nouvelle expérience en invitant deux DJ à animer une grande discothèque en plein air sur le coup de 19h.

Un cracheur de feu du cirque Alzado va se joindre à la fête pendant que le public va se déhancher sur la musique de DJ Shawn Desmarais, ainsi que d’un second invité mystère.

Toutefois, avant d’en arriver au party, les jeunes vont devoir rouler. Les inscriptions pour la compétition s’ouvrent dès 12h30 sur le site du skatepark. Suivra une course de type défi militaire, mais dans des structures gonflables.

La pièce maîtresse de la journée, la compétition de planche, devrait débuter vers 13h45 avec le niveau C. Un peu plus tard, vers 15 heures, le niveau B va prendre place. Bien sûr, on garde le niveau A pour la fin, aux alentours de 16h.

Frank Poulin de la boutique Spin Limit, qui supervise la compétition, assure voir depuis plusieurs semaines déjà des compétiteurs préparer leur programme. «Tu vois des gars qui font souvent le même parcours dans les modules, qui essaient les mêmes trucs. Ils préparent leur run», observe-t-il.

Après le concours, les jeunes adeptes de skate auront l’occasion de s’en mettre plein la vue avec des démonstrations professionnelles de l’équipe ULC de Québec.

Pour tout le monde

Si le SkateShow c’est d’abord la fête des adeptes du skatepark, c’est quand même aussi la fête des jeunes en général. C’est pour cette raison que les organisateurs ont mis le paquet sur le divertissement.

«Ce n’est pas tout le monde qui fait du skate, mais on veut que la fête soit pour tout le monde», souligne Caroline Paquette, responsable de l’animation à la Maison des jeunes La Barak.

On trouvera donc de l’animation pour tous les âges. Les tout-petits trouveront leur compte avec le maquillage et les jeux gonflables. D’autres, plus grands, vont peut-être préférer le karaoké ou le souper spaghetti à 5$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires