Une série d’ateliers pour soutenir la santé mentale, c’est Kool

Photo de Sarah Villemaire
Par Sarah Villemaire
Une série d’ateliers pour soutenir la santé mentale, c’est Kool
À compter du 4 mai prochain, huit ateliers portant, entre autres, sur la gestion de soi seront offerts pour les travailleurs autonomes et promoteurs de petites entreprises. Sur la photo, Juan Rincon et Samuel Choquette, de Kool Apparel, et Andréanne Daigle, de Granby Industriel. (Photo : Gracieuseté)

SANTÉ MENTALE. Les inscriptions sont officiellement lancées pour les entrepreneurs souhaitant s’inscrire à la série d’ateliers Prends le temps de prendre soin de toi, c’est Kool! Un projet permettant de fournir des outils et de l’accompagnement aux travailleurs autonomes et aux promoteurs de petites entreprises qui n’ont pas accès à des assurances collectives.

@R:Alors que la pandémie a mis à rudes épreuves la santé psychologique des entrepreneurs, Entrepreneuriat Haute-Yamaska, en collaboration avec le gouvernement du Québec et l’entreprise Kool Apparel, tiennent à offrir un coup de pouce à tous ceux et celles qui souhaitent mieux s’outiller sur le plan émotionnel.

Dès le 4 mai prochain, des ateliers seront alors offerts sous le thème, entre autres, de faire face à la diversité, la gestion de soi, la résilience entrepreneuriale et de développer son pouvoir d’agir. Répartis en huit séances, ces ateliers virtuels seront animés par Vincent Cousin, consultant et enseignant au programme de psychosociologie des relations humaines à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Une collaboration qui allait de pair, selon Andréanne Daigle, conseillère aux entreprises chez Granby Industriel, pour la réussite de ce projet.

«C’est une collaboration qui m’apparaissait d’une évidence. Nous avons déjà eu affaire avec Vincent Cousin alors qu’il était venu faire une conférence sur la résilience. Ça l’a vraiment été un coup de cœur pour les entrepreneurs d’ici et c’est pour cette raison que je l’ai contacté pour ce projet», affirme Andréanne Daigle.

De pair avec le conférencier, les cofondateurs de l’entreprise Kool Apparel offriront leur support en tant qu’ambassadeurs de l’événement en faisant tirer, parmi les participants, des chandails de leur marque de vêtement qui font référence aux thématiques en question. «Au-delà de la marque de vêtements Kool Apparel, c’est avant tout une philosophie, une façon de penser. C’est de prendre le temps de tourner son regard vers soi et d’apprendre à se connaître. Selon nous, la connaissance de soi est la base de la prévention en santé mentale. Cette collaboration démontre encore une fois que notre philosophie peut s’appliquer dans d’autres sphères que le vêtement et la mode, comme dans ce cas-ci dans le milieu entrepreneurial», explique Samuel Choquette, cofondateur de l’entreprise.

Place aux hommes

La présence masculine n’est pas un hasard pour la conseillère aux entreprises qui souhaite rejoindre cette clientèle parfois moins portée à demander de l’aide en période d’instabilité. «On a quand même des entrepreneures qui sont des femmes, mais la demande d’aide est plus difficile du côté masculin. D’avoir des figures masculines, des ambassadeurs et d’avoir aussi une entreprise locale qui a comme valeur de prendre soin de la santé mentale, pour moi, c’est d’une évidence que cette collaboration allait de pair», mentionne Andréanne Daigle.

Même son de cloche chez Kool Apparel, qui s’implique grandement au niveau de la santé mentale. «J’espère que ça puisse briser le stéréotype du masculin et que l’homme doit s’offrir l’opportunité  de ressentir ses émotions. En entrepreneuriat, on sent parfois un certain ego de la part des hommes ce qui fait en sorte qu’eux-mêmes s’éloignent plus de leurs émotions», affirme Juan Rincon, cofondateur de l’entreprise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires