Amélie Larocque dans les oreilles des Français

Par Ugo Giguere
Amélie Larocque dans les oreilles des Français
Tout roule pour Amélie Larocque qui risque bien de passer les prochains mois entre Paris et le Québec pour promouvoir son nouveau single.

CHANSON. On avait plus ou moins de nouvelles d’Amélie Larocque depuis un moment, mais il semble bien que les choses s’emballent pour l’auteure-compositrice-interprète. Un single sur Virgin radio France, un album en préparation et une carrière d’auteure-compositrice florissante!

Si vous n’avez toujours pas vu le vidéoclip, précipitez-vous sur YouTube et recherchez Belle en plastique. La grande Amélie s’est entourée de plusieurs visages connus de la région pour mettre en scène sa nouvelle chanson qui dénonce la dictature de la beauté artificielle.

«Je voulais des filles à l’aise à la caméra et c’est le fun, je ne m’attendais pas à cette réponse-là», mentionne-t-elle alors que plus de 1 300 personnes ont déjà visionné le clip.

La plus grande nouvelle arrive toutefois de l’Hexagone, de l’autre côté de l’Atlantique, alors que la pièce tourne sur les ondes de la machine radiophonique Virgin.

«Mon gérant et moi, on se ressemble beaucoup et quand on a des idées de fou, ce n’est jamais irréaliste. On avait le même feeling, on sentait qu’on allait avoir une bonne réponse en France», raconte la jeune femme.

Ils ont envoyé l’extrait Belle en plastique à Hervé Laubeuf, alias Cocto, à l’agence Music media consulting qui a poussé la pièce sur les ondes radio. Résultat, la voix d’Amélie Larocque résonne dans la rotation de Virgin radio France. «C’est encore un peu irréaliste dans ma tête!», s’étonne-t-elle.

Du même coup, ils ont déniché une étiquette française et l’album paraîtra là-bas l’automne prochain. Le duo poursuit toujours ses recherches pour trouver une maison de disque au Québec intéressée à embarquer dans l’aventure.

À l’image du premier extrait, il faut s’attendre à un son «plus singulier», sans compromis, des pièces qui «groove» et qui aborde des thèmes originaux.

Une auteure prisée

En parallèle à ses projets personnels, l’Abbotsfordoise se plaît bien à écrire et composer pour d’autres interprètes. «C’est une passion que je me suis découvert de me glisser dans l’univers de quelqu’un d’autre», souligne-t-elle.

Ses chansons écrites pour Jérôme Couture et Annie Blanchard se sont retrouvées en bonne position sur les ondes radio ce qui lui vaut déjà plusieurs propositions.

«Je travaille avec Marc Dupré et il y a plein de beaux projets à venir. J’adore me trouver entre le mainstream et l’underground», indique celle qui «milite» pour faire tomber les murs entre les deux mondes.

Belle en plastique, premier extrait d’un nouvel album d’Amélie Larocque, disponible en téléchargement sur iTunes et en vidéo sur YouTube.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires