Deux grands rôles et un film pour Christian de la Cortina

Par Caroline Boisclair
Deux grands rôles et un film pour Christian de la Cortina
«2012 a tellement été une bonne année!»

Christian de la Cortina n’a pas chômé au cours de la dernière année: un premier rôle dans le film Les 4 soldats de Robert Morin, qui sortira sur grand écran le 16 août, et un autre grand rôle dans la nouvelle série policière La Marraine, d’Alain DesRochers, diffusée l’hiver prochain au petit écran. À cela s’ajoute son projet personnel, M39, qu’il tournera en anglais à Bromont, où il habite, et en Californie. L’acteur, réalisateur, auteur et producteur l’avoue: il est très heureux de la tournure des événements.

«2012 a tellement été une bonne année! Mais il faut être constant, et savoir s’entourer des bonnes personnes», confie Christian de la Cortina, qui tient le rôle de Matéo, personnage principal du film Les 4 soldats de Robert Morin.

«C’est un super film! C’est comme un Stand By Me, mais en version armée!», lance-t-il en riant. Cette histoire, inspirée du roman de Hubert Mirgarelli, raconte le combat de quatre soldats de 13 à 20 ans qui se rencontrent en pleine guerre civile et qui se lieront d’amitié.

Il y partage l’écran avec Antoine Bertrand, un autre gars de la région, avec qui il s’est lié d’amitié. «J’ai eu l’impression de revenir en enfance en passant l’été dehors… mais avec une mitraillette dans les mains et habillé en soldat à jouer dans la poussière! Le réalisateur est tellement bon, et c’est un genre qui innove au Québec», indique l’ancien du Séminaire du Verbe Divin.

Série et tournage en sol américain

Cet hiver, ce sera sous les traits de Pedro, dans la série La Marraine, qu’on pourra voir Christian de la Cortina au petit écran.

«C’est une grosse série à la Omertà, décrit-il. Je n’ai jamais autant voulu un rôle de toute ma vie. Je venais de terminer le tournage des 4 soldats quand j’en ai entendu parler, et j’ai auditionné pour un autre rôle, mais je l’ai eu! Je jouerai encore le tough guy, avec les mitraillettes et les cigares. C’est tellement pas moi!»

Il y joue aux côtés de Claudia Ferri, Évelyne Brochu et Patrice Godin, avec qui il partageait l’écran dans Destinées.

D’ici là, il trime dur sur son projet de film, M39, qu’il a écrit et qu’il produit avec sa boîte Walk Of Fame. Ce film est inspiré de sa propre vie, à l’époque où il cherchait du financement pour son premier film Transit, qu’il a réalisé avec un budget miracle d’à peine 100 000$.

«J’ai rencontré des gens bizarres à cette époque, un peu illicites, qui étaient prêts à me financer, mais j’ai refusé. Je me suis longtemps demandé ce qui serait arrivé si j’avais accepté, et c’est l’inspiration de cette histoire. Celle d’un homme qui, pour sauver sa business, décide de passer du côté sombre de la drogue», explique Christian de la Cortina. D’où le titre du film, M39, en référence à la maturité du pot au 39e jour. «C’est actuellement le plus grand fléau au Québec», rappelle-t-il.

Pour son scénario, il a pu compter sur l’aide précieuse d’un ex-policier de la GRC, de policiers de Laval et de Bromont afin de s’assurer que tout soit le plus réaliste possible. Pour les besoins d’exportation, il tournera le film en anglais, et l’histoire se déroulera en Californie.

«J’ai réussi à vendre Transit dans six pays, mais ça aurait pu être plus s’il avait été en anglais. C’est ce que je fais cette fois-ci», souligne l’homme d’affaires qui trouve lui-même ses investisseurs privés pour financer ses projets.

 «Avec la SODEC et Téléfilm Canada, c’est très compliqué», résume le débrouillard Bromontois qui a trimé dur pour atteindre ses rêves.

Des pourparlers avec deux acteurs américains «très connus» sont en cours pour le tournage de ce film, dont le tournage sera également effectué à Bromont. Une affaire à suivre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires