Louis-Philippe Janvier n’est plus

Louis-Philippe Janvier n’est plus
Louis-Philippe Janvier photographié en 2008 lors d'une prestation de Musicophonie.

Touché par une récidive d’un cancer, Louis-Philippe Janvier, le petit frère de Marie-Ève Janvier a rendu l’âme, jeudi matin, à l’âge de 26 ans.

Déjà, les témoignages de sympathie affluent sur Facebook. «Les mots ne suffisent pas pour exprimer toute la tristesse que cette nouvelle apporte. En espérant que nos pensées vous aideront à trouver le courage de surmonter cette épreuve», écrit un internaute sur la page de Johanne Lussier, la mère du disparu.

«Ma belle Johanne… Ton fils est parti trop tôt, beaucoup trop tôt. Mais nous savons tous que son bout de vie, il l’a vécu pleinement. Je sais que Louis-Philippe était entouré d’amour. Il veillera sur vous maintenant», témoigne un autre utilisateur.

«Il aura été un héros jusqu’au bout. Un ange veille sur vous maintenant», ajoute une femme.

Mercredi matin, Mme Lussier écrivait que son fils était «extrêmement courageux. Un homme vraiment exceptionnel sur toute la ligne. Il sourit encore. Il a encore de l’espoir, il dévorait la vie à plein, rendons-lui hommage, aimez la vie!»

Louis-Philippe Janvier avait créé une fondation (qui portait son nom) pour amasser des fonds pour les enfants atteints de cancer. Tous les ans, la troupe Musicophonie, dans laquelle il animait, montait sur les planches afin de recueillir des dons pour la fondation. Selon le site Web de la troupe, plus de 300 000$ ont été remis à des organismes qui viennent en aide aux enfants malades.

À l’âge de 8 mois, Louis-Philippe Janvier avait reçu un diagnostic de cancer. Il était en rémission depuis une vingtaine d’années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires