Musicophonie: 25 ans de superhéros

Par Ugo Giguere
Musicophonie: 25 ans de superhéros
La troupe Musicophonie offre toujours des spectacles mémorables

Les vrais superhéros, se pourrait-il que ce soit les enfants malades qui se battent pour leur survie? Ou encore ceux qui se battent pour les soigner, ou ceux qui se battent pour leur venir en aide, les soutenir? Pour son 25e anniversaire, la troupe Musicophonie a choisi de rendre hommage à tout ce monde-là, tous de vrais superhéros.

Environ 70 chanteurs et une chorale d’une trentaine d’enfants vont monter sur la scène du Palace les 16 et 17 novembre à 20h, sous la direction de Johanne Lussier. «C’est un gros show et c’est tellement inspirant», soutient le metteur en scène Martin Boisclair.

 

Celui-ci accompagne la troupe d’interprètes qui répète tous les dimanches, durant près de trois heures au sous-sol de l’église St-Luc, à Granby. «Je trouve ça émouvant… parfois ça pleure», confie celui qui a la responsabilité d’orchestrer les chorégraphies, les déplacements et les enchaînements.

 

L’idée d’un thème sur les superhéros, ça vient de lui. «J’avais envie de faire un parallèle entre cet univers-là, fabriqué par les maisons d’édition et Hollywood, et celui des enfants malades», explique-t-il.

 

Pour l’aider à faire le lien et à maintenir la trame narrative tout au long du spectacle, le metteur en scène peut compter sur un animateur aguerri en Louis-Philippe Janvier. Le jeune homme, président de la fondation qui porte son nom, devrait, entre autres, passer une audition officielle pour devenir superhéros… c’est à voir!

 

Martin Boisclair n’a d’ailleurs que de bons mots pour son animateur. «Je le côtoie depuis deux ans, c’est un superhéros! À un an, on lui a donné 1% de chances de survie, c’est un petit miracle sur deux pattes», raconte le comédien et auteur.

 

 

Retour sur 25 ans

Quand on parle d’une fondation, d’une entreprise ou d’un événement, atteindre le quart de siècle, c’est un exploit. Pas question de passer ce fait sous silence, un numéro souvenir est prévu au programme. Selon le metteur en scène, le public fidèle va y retrouver des chansons marquantes des spectacles de Musicophonie.

 

Une présentation de photos d’archives devrait aussi faire vivre de belles émotions empreintes de nostalgie autant au public qu’aux chanteurs et artisans de la troupe.

 

Les profits amassés par les deux spectacles seront remis à la Fondation Charles-Bruneau pour le projet de nouvelle unité d’oncologie pédiatrique du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires