Un parc Miner aux mille teintes colorées

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
Un parc Miner aux mille teintes colorées
Quelques artistes et membres du comité organisateur ont pris la pose à l'issue de la conférence de presse qui dévoilait les grandes lignes de la 24e édition de Couleurs urbaines. (Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude)

CULTURE. Pour une 24e année, le temps d’un week-end, des artistes peintres se réunissent au parc Miner dans le cadre du Symposium Couleurs urbaines. Encore une fois, ce sont une soixantaine d’exposants qui attendent le public à cette foire de l’art visuel, dont son porte-parole; l’artiste scientifique Étienne Saint-Amant.

Sur le coup de midi, le vendredi 29 juillet, le parc Miner change quelque peu de vocation en se transformant en galerie d’art à ciel ouvert. Peinture, sculpture, photographie, techniques mixtes, collages. Les amateurs d’art vont pouvoir assurément se rincer l’œil lors de leur visite à l’événement Couleurs urbaines.

« L’année dernière, avec les mesures sanitaires, on n’avait pu se permettre qu’une quarantaine d’artistes. Cette année, on a soixantaine d’artistes qui vont être présents sur place justement pour montrer leurs œuvres et leur talent artistique. C’est super parce qu’on va avoir plus d’artistes qui viennent d’un peu partout au Québec et une meilleure diversité », a indiqué la coordonnatrice à la vie culturelle à Vie culturelle et communautaire de Granby (VCCG).

À l’instar de l’édition 2021, la mouture de cette année de Couleurs urbaines se tiendra encore une fois à sens unique (l’entrée se fera via la rue Principale). Selon Jean-Olivier Grégoire-Fillion, de VCCG, cette stratégie adoptée par le comité organisateur en raison du contexte pandémique a su ravir tant les visiteurs que les exposants. « Le sens unique permet de s’assurer qu’on a vu tous les artistes et c’est beaucoup fluide quand on se promène. C’est une belle nouveauté de 2021 que l’on conserve. »

Comme les éditions précédentes, le symposium récompensera deux artistes lors de la remise des prix coup de cœur du public et du comité à la suite d’un scrutin tenu auprès du public. Fait à noter, la mairesse Julie Bourdon viendra aussi faire son tour à Couleurs urbaines afin de décerner le prix de la mairesse à l’un des exposants présents. Et en prime, cet artiste émérite verra l’une de ses œuvres être acquise par l’élue de Granby, a-t-on fait savoir du côté du comité organisateur.

L’encan silencieux reviendra également au Centre culturel France-Arbour. 

Un porte-parole en grande demande

Maître en science et artiste en art technologique, Étienne Saint-Amant, le nouveau porte-parole de Couleurs urbaines, sera quant à lui fort occupé lors de son passage à Granby. En plus d’aller à la rencontre des artistes et du public durant le symposium, il sera aussi possible de le voir chez Boréart à l’occasion de son exposition Géométries naturelles.

« Comme porte-parole, c’est le genre d’événements que j’endosse totalement. Un geste puissant et créateur, on en a tellement besoin dans notre culture au Québec et dans le monde. »

Œuvrant dans l’univers artistique depuis une vingtaine d’années, Étienne Saint-Amant attire de plus en plus les regards dans le milieu des arts visuels. Après le Musée des beaux-arts de Sherbrooke et Boréart voilà que le Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul et le Gouvernement du Québec entendent collaborer avec le prolifique artiste.

Couleurs urbaines sera présenté le 29 juillet, de 12h à 17h, et les 30 et 31 juillet, de 10h à 17h.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires