«La clientèle recherche ces bières-là»_Jasen Gaouette

Par Mathieu Majeau

ÉCONOMIE. Depuis plusieurs années, le monde de la bière s’est raffiné. L’arrivée massive de plusieurs microbrasseries dans la région et au Québec a changé la donne même dans le secteur des marchés d’alimentation. 

Le copropriétaire du IGA Gaouette de Granby, Jasen Gaouette, a compris que le marché de la bière était en train de changer. D’ailleurs, depuis deux ans, il a acheté un nouveau frigidaire à bière, exclusivement réservé aux produits des microbrasseries. 200 sortes de bières sont disponibles dans son comptoir, dont trois proviennent de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi soit, Farnham Ale&Lager, la brasserie Le Grimoire et la brasserie Dunham.

«Les produits que l’on a dans la région sont bons. La clientèle recherche ces bières-là. D’ailleurs, dans mon magasin, il y a une place privilégiée pour la bière de microbrasserie. Il y a aussi la qualité qui parle. Même si un produit vient de la région, il faut qu’il soit bon», explique M. Gaouette. 

Des produits en pleine progression

Selon M. Gaouette, la vente de bières de microbrasseries est de l’ordre de 8 à 9 % de toutes celles vendues à son commerce. Il ajoute que les produits du Québec sont en augmentation d’année en année. Étant un amateur de bière lui-même, Jasen Gaouette trouvait important de faire une place aux microbrasseries locales. «Ça encourage un artisan du coin, ça encourage quelqu’un qui vit chez nous. Ces gens-là paient des taxes dans nos villes. En plus, ce sont des produits de qualité, des produits de découverte et par conséquent des produits exceptionnels», souligne-t-il.

Ce dernier avoue que l’augmentation des parts de marché des microbrasseries québécoises fatiguerait quelque peu les grands fournisseurs de bière comme Molson-Coors et Anheuser-Busch (budwweiser).

Jasen Gaouette insiste pour dire que la clientèle qui fréquente sa section de microbrasseries est avant tout «Monsieur et Madame tout le monde». Ses clients ne sont pas nécessairement fidèles à une sorte en particulier et bien souvent, ils veulent simplement déguster un produit différent.

L’épicier granbyen est ouvert à agrandir son département réservé aux microbrasseries afin d’ajouter d’autres marques. Pour réaliser ce projet, il convient qu’il devra voir avec sa clientèle si elle désire une plus grande variété de produits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires