L’Auberge Bromont évite la suspension de son permis d’alcool

Par Ugo Giguere
L’Auberge Bromont évite la suspension de son permis d’alcool
(Photo : Deposit photos)

Dans une décision rendue le 31 octobre dernier, la Régie des alcools des courses et des jeux annonce qu’elle «n’intervient pas» à la suite de la saisie de deux bouteilles sans timbre officiel. L’Auberge Bromont évite ainsi une nouvelle suspension de son permis d’alcool.

Les faits reprochés à l’établissement de la rue Montmorency remontent au 1er septembre 2011. Lors d’une inspection, les policiers ont saisi une bouteille de spiritueux de marque Global et une bouteille de boisson alcoolisée de marque Martini Dry Sec non timbrées.

L’absence du sceau de droit de la Société des alcools du Québec a valu au titulaire du permis une accusation d’avoir «toléré des boissons alcooliques acquises non conformément au permis».

Pour sa défense, l’Auberge Bromont a démontré, facture à l’appui, que ces achats avaient été faits selon la procédure. Pour expliquer l’absence de timbre officiel, l’entreprise plaide que ces bouteilles «sont déposées dans de grands bacs de glace pour les garder bien froides et à portée de main des serveurs».

Une pratique qui aurait eu pour effet de faire décoller les étiquettes.

Insectes dans les bouteilles

En novembre 2011, l’Auberge Bromont a vu son permis d’alcool suspendu durant trois jours. Une sanction imposée à la suite de la découverte d’insectes dans deux bouteilles d’alcool le 5 janvier 2011. Une infraction pour laquelle l’établissement a fréquemment été reconnu coupable.

Selon le jugement de la régisseure Jocelyne Caron, des bouteilles contenant un ou des insectes ont été saisies en octobre 2006, août 2008, février 2009 et août 2009.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires