Un homme s’immole par le feu en signe de protestation contre les funérailles d’Abe

Mari Yamaguchi, The Associated Press
Un homme s’immole par le feu en signe de protestation contre les funérailles d’Abe

TOKYO — Un homme s’est immolé par le feu tôt mercredi près du bureau du premier ministre japonais à Tokyo, apparemment pour protester contre les funérailles nationales de l’ancien dirigeant Shinzo Abe.

L’homme, un septuagénaire, a subi des brûlures sur de grandes parties de son corps, mais était conscient et a dit à la police qu’il s’était immolé par le feu après s’être versé du pétrole sur lui-même, a rapporté l’agence Kyodo News.

Le premier ministre Fumio Kishida est à New York pour la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les funérailles d’État prévues pour M. Abe sont devenues de plus en plus impopulaires parmi les Japonais à mesure que de plus en plus de détails émergent sur les liens du parti au pouvoir et de M. Abe avec l’Église de l’Unification, qui a noué des liens étroits avec les législateurs du parti au pouvoir sur leurs intérêts communs dans les causes conservatrices.

D’autres manifestations sont attendues dans les prochains jours, y compris le jour des funérailles la semaine prochaine.

L’incident est également une source d’embarras pour la police japonaise, qui a renforcé la sécurité d’un événement auquel devraient assister environ 6000 personnes, dont la vice-présidente américaine Kamala Harris et d’autres dignitaires.

La police japonaise a également été en partie blâmée pour la protection insuffisante de M. Abe, qui a été abattu par un homme armé qui l’a approché par derrière alors qu’il prononçait un discours de campagne à l’extérieur en juillet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires