Les urgences de l’Estrie sont frappées de plein fouet par la 6e vague… et plus

Photo de Jimmy Lajoie-Boucher
Par Jimmy Lajoie-Boucher
Les urgences de l’Estrie sont frappées de plein fouet par la 6e vague… et plus
L'urgence de l'hôpital de Granby est surchargée, entres autres, car à la 6e vague s'ajoute maintenant les maladies habituelles comme la Gastro, ou encore, l'Influenza. (Photo : Éric Patenaude)

SANTÉ. Si durant les deux années où la population s’est vue restreindre ses libertés temporairement, afin que les autorités concernées développent leur expertise sur la COVID-19. Aujourd’hui, tel n’est plus le cas. Or, à la 6e vague s’ajoutent maintenant les maladies habituelles comme la gastro, ou encore, l’influenza. Deux exemples de maladies saisonnières qu’on ne recensait presque plus durant les confinements. Une donnée dont le corps médical se serait bien passé.

C’est dans ces circonstances, aujourd’hui, que le CIUSSS d’Estrie-CHUS a tenu à faire un point de presse pour signifier que ses urgences sont surchargées et donc, demande à la population de bien s’informer des ressources à leur disposition avant d’opter pour ces dernières. 

Cependant, sur la même lancée, l’assistante-chef du service d’urgence à l’Hôpital de Granby, la docteure Geneviève Simard-Racine, tenait à rappeler aux usagers que s’ils ont des rendez-vous de prévus, de s’y présenter. L’établissement reste en mesure de maintenir ses activités.

En revanche, elle précise que si la majorité des gens à l’urgence y sont pour de bonnes raisons, certains cas auraient pu être pris en charge par d’autres ressources.

  » La situation actuelle ressemble à ce que l’on voit habituellement en janvier. Les motifs de consultation sont très variés et la plupart des personnes sont à l’urgence, car elles doivent vraiment y être. Toutefois, on remarque que certaines consultations auraient pu attendre ou pourraient être faites ailleurs qu’à l’urgence « .

Les divers professionnels du milieu de la santé tenaient à rappeler les précautions d’usages tels que le lavage des mains, ainsi que le port du masque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires