La cour oblige Watson à révéler s’il a eu des rapports sexuels avec des thérapeutes

The Associated Press
La cour oblige Watson à révéler s’il a eu des rapports sexuels avec des thérapeutes

HOUSTON — Le quart-arrière des Browns de Cleveland, Deshaun Watson, doit révéler à la cour s’il a eu des rapports sexuels avec les 18 massothérapeutes qui ont pris sa défense, l’an dernier, à la suite de plaintes criminelles formulées contre lui, a déterminé une juge du Texas, mardi.

D’après ce qu’a rapporté le média américain USA Today, Watson dispose de 30 jours pour se conformer. Il avait précédemment refusé de discuter de ses relations passées avec des massothérapeutes. Watson devra également fournir d’autres informations concernant son historique avec les services de massage depuis 2019, incluant toute mention de ces services dans son contrat avec les Texans de Houston.

Considéré comme l’un des meilleurs quarts-arrière de la NFL, Watson a été échangé aux Browns de Cleveland le mois dernier. 

Il fait l’objet d’allégations d’inconduite sexuelle de la part de 22 femmes qui affirment avoir été agressées pendant des séances de massage thérapeutique. Plusieurs de ces traitements auraient été commandés directement auprès des femmes par l’entremise des réseaux sociaux en 2020 et 2021.

Jusqu’ici, deux grands jurys ont refusé de porter des accusations contre Watson sur 10 plaintes criminelles déposées par les policiers de Houston. Il fait cependant toujours face à des poursuites civiles et il témoigne dans ces divers dossiers depuis plusieurs semaines.

C’est dans le cadre de ces poursuites civiles que les avocats des plaignantes ont déposé une requête d’admission de faits à laquelle Watson devra répondre par écrit. Les avocats veulent savoir s’il a eu des rapports sexuels avec les 18 massothérapeutes qui l’ont appuyé à la suite du dépôt des premières poursuites en mars 2021.

Selon les avocats des plaignantes, les réponses de Watson pourraient démontrer une tendance et des motifs pour le recours aux services de massothérapeutes. 

Lors d’une audience, mardi, la juge de la Cour de district du comté de Harris, Rabeea Sultan Collier, a tranché en faveur des plaignantes selon ce qu’a rapporté le USA Today. Les avocats de Watson ont demandé à la juge de développer son raisonnement, mais elle n’a pas offert d’explications.

Au moment de sa présentation officielle aux médias de Cleveland, le mois dernier, Watson a déclaré n’avoir jamais agressé, ni manqué de respect, ni harcelé aucune femme dans sa vie.

Watson pourrait aussi faire l’objet de sanctions disciplinaires de la part de la NFL.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires