Le Canada reste invaincu à la Coupe du monde de basketball grâce à un gain de 59-45

La Presse Canadienne
Le Canada reste invaincu à la Coupe du monde de basketball grâce à un gain de 59-45

SYDNEY, Australie — Il a fallu moins de cinq minutes à l’équipe canadienne de basketball féminin pour régler le cas de la France à la Coupe du monde de basketball.

La séquence de 17-0 des Canadiennes qui a chevauché les deuxième et troisième quarts a surpris même l’entraîneur Victor Lapena.

«17? Je ne savais pas, s’est étonné Lapena, lors de la conférence de presse d’après-match. Fantastique.»

Nirra Fields a marqué 17 points, tandis que Kayla Alexander a récolté 14 rebonds en plus de neuf points et les Canadiennes (2-0) ont défait la France 59-45 pour demeurer la seule équipe invaincue du groupe B.

Shay Colley a ajouté 11 points pour les Canadiennes, qui n’ont jamais tiré de l’arrière et mené par jusqu’à 20 points.

«Nous avons joué du très bon basketball d’équipe aujourd’hui, en particulier sur le plan défensif, nous nous en sommes tenues au plan de match, à ce que les entraîneurs nous ont demandé», a expliqué Alexander.

Gabby Williams a été la meneuse de la France avec 13 points.

Cette victoire des Canadiennes a été acquise deux jours après celle de 67-60 contre la Serbie, et elles ont presque assuré leur place en quarts de finale alors que les quatre meilleures équipes de chaque groupe se qualifient. Un bon résultat en ronde préliminaire et un différentiel de points élevé seront essentiels pour éviter les Américaines en ronde éliminatoire.

Pour sa part, la France, no 6, revenait d’une victoire surprise de 67-59 contre l’Australie, no 3, (67-59), mais ne ressemblait en rien à cette équipe victorieuse face à une défensive canadienne efficace.

«J’aime que nous permutions nos défenseuses parce que cela déroute généralement les adversaires, cela peut les faire perdre leur rythme et cela montre simplement en tant qu’équipe que nous sommes vraiment capables d’exécuter lorsque l’entraîneur fait des changements», a déclaré Alexander.

Il s’agissait du deuxième solide match d’Alexander, âgée de 31 ans, qui a été la meilleure marqueuse du Canada contre la Serbie avec 13 points. Sa présence physique sur le terrain a permis au Canada de dominer la France 56-38 dans les rebonds.

La garde Kia Nurse du Mercury de Phoenix a récolté sept points, dont cinq dans les cinq premières minutes, alors qu’elle poursuit son retour après une déchirure du ligament croisé antérieur au genou droit il y a près d’un an.

Lapena, qui a été embauché en janvier après une décevante performance du Canada qui n’a pas réussi à franchir la ronde préliminaire aux Jeux olympiques de Tokyo, était ravi de l’effort défensif de son équipe, mais il aimerait voir une amélioration du côté offensif.

Le Canada affrontera le Japon (1-1), médaillé d’argent olympique en titre, dimanche.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires