Bromont présentera les Jeux équestres mondiaux

Bromont présentera les Jeux équestres mondiaux

ÉQUITATION. Ça y est! Après s’être vu refuser une première fois la tenue des Jeux équestres mondiaux faute de financement public, Bromont vient finalement de se voir octroyer la présentation des Jeux équestres mondiaux de 2018. Un magnifique cadeau d’anniversaire pour la municipalité qui souffle ses 50 bougies.

La Fédération équestre internationale (FEI) a confirmé, lundi, via un communiqué de presse, que Bromont sera l’hôte des prochains Jeux équestres mondiaux. Les membres du comité de sélection ont octroyé à l’unanimité la tenue des Jeux à Bromont. Seule une autre ville était en lice pour la présentation des Jeux de 2018 soit Lexington.

Au dire du comité, les deux candidatures étaient impressionnantes, mais celle de Bromont/Montréal était la plus forte des deux. «Nous sommes ravis de choisir Bromont. Le Parc olympique équestre de Bromont est exceptionnel, est un lieu éprouvé et sera l’endroit idéal pour présenter les huitièmes Jeux équestres mondiaux», indique, dans le communiqué, la présidente de la FEI, Princesse Haya.

Il s’agira de la seconde fois, seulement, que les Jeux équestres mondiaux seront présentés à l’extérieur de l’Europe. En 2010, la ville de Lexington, située dans l’état du Kentucky aux États-Unis, avait présenté la réputée compétition.

Une excellente nouvelle

La mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, avait un sourire éclatant dans la voix, lundi après-midi, lorsque GranbyExpress.com s’est entretenu avec elle. «C’est avec une grande fierté, de l’enthousiasme et de la reconnaissance que l’on accueille cette nouvelle», dit-elle, d’emblée.

«C’est formidable les retombées que cet événement va amener sur la région, le Québec et le Canada. Il est difficile de les imaginer», ajoute-t-elle.

Alors que les festivités entourant le 50e anniversaire débutent, Bromont reçoit un magnifique cadeau de fête. «Pour les premiers 50 ans, on a accueilli les Jeux olympiques, pour le deuxième 50 ans, ce sont les Jeux équestres mondiaux. Quoi demander de plus? On est comblés», confie Mme Quinlan parlant de cette vision qu’avaient les fondateurs de la Ville.

Un comité sera créé pour la mise sur pied et l’organisation des Jeux équestres mondiaux. Une conférence de presse doit être tenue plus tard cette semaine pour aborder les détails.

Des retombées

À 75 jours des Jeux de 2014, qui auront lieu en Normandie, en France, la FEI s’attend à accueillir 500 000 visiteurs et à rallier devant leur téléviseur plusieurs millions de personnes. «Dans quatre ans, les Jeux vont être tenus au Canada où nous nous attendons à une audience encore plus importante tant à la télévision que sur le terrain puisque le sport équestre poursuit sa croissance mondiale», enchaîne Princesse Haya. 

Rappelons que l’an dernier, Bromont, alors seule en lice après le désistement de Budapest (Hongrie), Wellington (États-Unis), Rabat (Maroc) et Vienne (Autriche), avait échappé de justesse la tenue des Jeux équestres mondiaux de 2018 faute d’un montage financier complet. La FEI avait alors rouvert le processus de candidatures en invitant fortement l’organisation bromontoise à poursuivre ses efforts. Le comité organisateur bromontois a récemment obtenu la confirmation d’un financement public et la FEI précise que cet aspect a été un élément crucial de la décision rendue lundi. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires