La crème de la crème des joueurs de Kin-Ball débarque à Granby

Photo de Eric Patenaude
Par Eric Patenaude
La crème de la crème des joueurs de Kin-Ball débarque à Granby
On recense actuellement environ 1400 joueurs de Kin-Ball au Québec. (Photo : (Photo: Gracieuseté))

TOURNOI. TOURNOI. Une vingtaine d’équipes de Kin-Ball de partout en province convergeront vers le Cégep de Granby l’instant d’une journée, ce samedi 11 juin, pour participer à un important rendez-vous sportif organisé par Kin-Ball Richelieu-Yamaska (KBRY).

Les meilleurs joueurs « amateur » d’ici et d’ailleurs au Québec enfileront donc leurs genouillères pour s’amuser avec l’imposant ballon de 1,22 m de diamètre dans les gymnases du collège de la rue Saint-Jacques, de 9 h à 17h. Ce sera l’occasion pour le public de découvrir cette discipline développée à la fin des années 80 par Mario Demers, un éducateur physique québécois.

Pour les néophytes, le Kin-Ball se joue avec trois équipes de quatre joueurs sur un terrain délimité et une partie comprend deux manches de dix minutes. Le but du jeu est très simple : l’équipe, qui possède le ballon, doit défier l’un des clubs adverses en lui envoyant le ballon géant. La formation se voit alors dans l’obligation de récupérer le ballon avec n’importe quelle partie du corps avant que celui-ci ne touche le sol. Le groupe qui attrape le ballon le relance aussitôt à une autre équipe. En cas d’une bourde, deux des trois équipes se voient accordés un point et le club fautif reprend le ballon.

«Notre association s’occupe de cet événement depuis cinq ans. Il y a des défis Kin-Ball -Québec à chaque saison et celui du printemps, c’est nous qui l’organisons en alternance avec Saint-Hyacinthe », a indiqué le responsable des communications pour KBRY, Marc-André Larose.

Selon le -porte-parole de l’organisation, on recense environ 1400 joueurs de Kin-Ball au Québec, dont 50 dans la région Richelieu-Yamaska.

Au cours de la journée, il sera même possible de faire ses premiers pas dans le monde du -Kin-Ball lors d’une clinique d’initiation prévue entre 10h et 11h30. M. Larose invite d’ailleurs les intéressés à s’inscrire via la page -Facebook de Kin-Ball Richelieu-Yamaska.

«Le Kin-Ball, c’est vraiment un sport accessible. Peu importe sa condition physique, n’importe qui peut jouer au Kin-Ball», a fait savoir Marc-André Larose, de Kin-Ball Richelieu-Yamaska.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires